Récit d’une immersion. Traiter les ebooks Dalloz avec les données Sudoc, les données de l’éditeur et les outils du hub

Ce billet relate à la première personne l’immersion effectuée par Catherine Storne (Université de Strasbourg) au sein de l’équipe hub de l’ABES, entre le 1er et le 5 février 2016. Catherine a eu l’occasion de partager cette expérience aux dernières journées ABES. Merci pour tout, Catherine !

Placée en face de la nouvelle « Metadaten Weltanschauung » au travers de la réflexion locale sur l’abonnement à un outil de découverte (discovery tool) ou sur les réalisations de la plateforme ISTEX sur les licences nationales, je ressentais le besoin de monter en compétences sur la manipulation des métadonnées. J’ai donc souhaité faire une immersion à l’ABES pour mieux comprendre les projets de l’établissement tournant autour des métadonnées dont les noms parvenaient aux confins de nos bibliothèques : BACON, hub de métadonnées, CERCLES, ainsi que les liens entre eux. Mon objectif étant de travailler au rapprochement, au sein du SCD de Strasbourg, des équipes de la documentation électronique et du catalogage, la participation à un projet concret, au travers d’un chantier CERCLES me semblait de nature à y contribuer.

Après discussion avec quelques collègues, il est apparu que le corpus d’e-books de la bibliothèque numérique Dalloz était mal-traité, i.e mal catalogué au SCD, qu’un catalogage de qualité de ce corpus dans le Sudoc était attendu et profiterait à l’ensemble des bibliothèques du réseau.

Pour l’ABES, l’immersion devait permettre d’avancer dans la réflexion sur le rôle que certains établissements pourraient jouer dans la chaîne de traitement des métadonnées fournies par les éditeurs, avant même leur traitement par le hub de métadonnées.

Avec un peu (beaucoup) d’appréhension à l’idée de me retrouver dans l’antre de « Winnie » [WinIBW] sans savoir réellement cataloguer et sans avoir retenu de mes lectures sur RDF tout ce que j’aurais dû, je quittais mon grand Est natal pour rejoindre le temps d’une semaine Montpellier, la surdouée.

1.  Les données sur la bibliothèque numérique Dalloz

La plateforme de Dalloz http://www.dalloz-bibliotheque.fr/ , permet une recherche sur les e-books de cet éditeur par titre, auteur, domaines ou collections. La liste complète des titres sous la forme d’un tableau est quant à elle disponible à  http://www.dalloz-bibliotheque.fr/listing.php (appelée par la suite « Tableau-Dalloz »).

Par ailleurs, Dalloz met à disposition un entrepôt OAI : http://logistic.book-vision.com/services/oai/act68.php?verb=ListRecords&metadataPrefix=onix_dc (appelé par la suite « OAI-Dalloz ».)

1.1  Premier constat

Les deux sources ne comportent pas un nombre identique de titres (1939 pour Tableau-Dalloz, 1626 pour OAI-Dalloz) ni les mêmes données.

Tableau-Dalloz contient l’ISBN électronique, l’ISBN papier correspondant, le titre, le n° de l’édition, la collection. Pas même l’URL de consultation. Les données d’OAI-Dalloz sont plus riches ; parmi elles : titre, auteur, sujet, résumé, éditeur, date d’édition, ISBN électroniques, les informations pour la reconstitution d’une URL de consultation, etc.

1.2  Deuxième constat, dû à l’œil expert des collègues de l’ABES

Tous les titres, ou presque, sont catalogués dans le Sudoc, pour la version papier du livre. Le web service isbn2ppn de l’ABES permet, à partir des ISBN-papier du tableau-Dalloz d’obtenir la liste des ppn (de la version papier) correspondants ; une extraction du Sudoc de ces titres à partir de la liste des ppn (de la version papier) constitue la troisième source de données (appelée Sudoc-Dalloz),

1.3  Directions de travail

A partir de ces deux constats, s’esquissent quelques lignes de travail :

  • vérifier la qualité des notices du Sudoc, pour s’assurer que les liens sont présents (6XX et 7XX, collection)
  • comparer les 3 sources entre elles.

Pour les notices Sudoc :

  • tous les 7XX ont un lien vers un ppn autorités
  • tous les 410 ont un lien vers le ppn de la collection

Sur les 1939 du Tableau-Dalloz :

  • 38 titres ne sont pas catalogués dans le Sudoc dans leur version papier
  • 38 autres titres sont déjà catalogués dans le Sudoc dans leur version électronique
  • 1 titre du Tableau-Dalloz contient une erreur d’ISBN électronique
  • 31 ppn sont écartés car il faut vérifier s’ils sont des doublons

Au final, il reste 1832 titres qui ne posent aucun problème.

En règle générale, le hub de métadonnées part des données des éditeurs pour créer les notices d’e-books. Dans le cas du corpus Dalloz, la réflexion est différente car la pré-existence dans le Sudoc des notices des documents papier, complètes, constitue une base de départ fiable.Il est donc décidé de créer les notices des e-books dans le Sudoc à partir des notices correspondantes des livres-papier puis d’utiliser les données venues des sources Dalloz pour enrichir ou corriger les notices créées dans le Sudoc en utilisant pour cela des outils développés dans le cadre du Hub de métadonnées.

2.  Création par copie de notices d’e-books dans le Sudoc

Pour chaque ppn indiqué, le script de création de notices a dupliqué la notice du livre imprimé en y apportant les modifications du tableau ci-dessous :

Notice papier Notice d’e-book correspondante
001 Non repris
002 Non repris
003 Non repris
008 Par défaut :

$aOax3

010 Non repris
020 Non repris
021 Non repris
033 Non repris
034 Non repris
035 Remplacé par défaut par :

##$aBNDalloz

073 Non repris
106 Non repris
135 Ajout par défaut :

##$av$br$cm$e#$gm$ia$ja

181 Ajout par défaut :

##$P01$ctxt

182 Ajout par défaut :

##$P01$cc

215 Non repris
225 Non repris
230 Ajout par défaut :

##$aDonnées textuelles

337 Ajout par défaut :

##$aNécessite un logiciel capable de lire un fichier au(x) format(s)Widelook ou Widelook Flash

410 Non repris
452 Ajout par défaut :

##$0″ + ancienPpn

801 Non repris
802 Non repris
830 Non repris

 

3.  Les enrichissements du hub de métadonnées (ABES)

Les notices d’e-books ont été enrichies par le hub de métadonnées.

Pour ce faire, le fichier « Tableau-Dalloz » a été complété via l’outil Openrefine (téléchargeable à openrefine.org/), des données suivantes :

  • ppn papier (obtenu grâce au web service isbn2ppn)
  • ppn électronique (équivalence p-ppn/e-ppn obtenue par le compte-rendu du script de création)

Il a ensuite été transformé en RDF.

Par ailleurs, les données « OAI-Dalloz » ont été converties en RDF/XML et chargées dans la base XML Oracle de l’ABES. Plusieurs notices étant en doublon dans le moissonnage OAI, le nombre final d’e-books distincts est de 1566.

3.1  RDF

3.1.1  En trois mots

RDF est le langage du web sémantique.

« RDF (Resource Description Framework) est un modèle de représentation de données élaboré sous l’égide du W3C (World Wide Web Consortium). Il attribue à des ressources, identifiées par des URI, des propriétés et des classes (ou catégories), permettant de les définir, les décrire, ou d’établir des relations entre elles. […]

Les données sont découpées en entités élémentaires pour former des triplets : <sujet> <prédicat> <objet>

  • le sujet est l’identifiant de la ressource ;
  • le prédicat est une propriété ou une relation, elle-même identifiée par une URI (le plus souvent représentée par un préfixe) ;
  • l’objet est l’identifiant d’une autre ressource en relation avec la première, une valeur ou un littéral. »

Définition trouvée dans : http://documentation.abes.fr/sudoc/manuels/pdf/sudoc-rdf.pdf (consulté 06/03/2016)

3.1.2  Choix de construction des URI

Pour que les sujets, prédicats, éventuellement objets puissent être identifiés de manière unique, il faut leur attribuer des identifiants, construits sous forme d’URI.

Voici les choix qui ont été faits dans le cas de la bibliothèque numérique Dalloz pour construire un modèle de création des URI pour les œuvres et les manifestations.

  • Pour l’œuvre :
  • Pour la manifestation :
    • Manifestation électronique :
      • champs attribués à la manifestation électronique : issn (électronique), ppn (électronique), numéros permettant de reconstituer l’url de consultation (n° puc, n° nu), date de publication
      • identifiant choisi : ISBN électronique
    • Exemple : http://www.hub.abes.fr/bndalloz/ebook/9782247103713/m/web (/m pour préciser qu’il s’agit d’une manifestation ; /web pour préciser qu’elle est électronique)
    • Manifestation imprimée (papier) :
      • champs attribués à la manifestation électronique : issn (papier), ppn (papier), date de publication
      • identifiant choisi : ISBN électronique
    • Exemple : http://www.hub.abes.fr/bndalloz/ebook/9782247103713/m/print (/m pour préciser qu’il s’agit d’une manifestation ; /print pour préciser qu’elle est imprimée)

3.1.3  Exemples de triplets

<http://www.hub.abes.fr/bndalloz/ebook/9782247103713/w> dcterms:title "50 droits contre l'exclusion " ;

<http://rdaregistry.info/Elements/w/P10072> <http://www.hub.abes.fr/bndalloz/ebook/9782247103713/m/web>, <http://www.hub.abes.fr/bndalloz/ebook/9782247103713/m/print> .

Signifie : L’oeuvre dont l’identifiant (l’ISBN électronique) est 9782247103713 a pour titre « 50 droits contre l’exclusion » ; elle a deux propriétés dont on retrouve la définition dans rdaregistry : P10072 correspond à « has manifestation of work ; donc, l’oeuvre a deux manifestations : l’une  électronique, l’autre imprimée.

<http://www.hub.abes.fr/bndalloz/ebook/9782247103713/m/web> <http://purl.org/ontology/bibo/isbn> "9782247103713" ;

<http://www.hub.abes.fr/namespaces/ppn> "191163120" ;

dcterms:isPartOf <http://www.hub.abes.fr/bndalloz/collection/asavoir> ;

<http://purl.org/ontology/bibo/edition> "1" .

Signifie : la manifestation électronique a pour ISBN électronique 9782247103713 et  pour ppn (défini dans le vocabulaire du hub) 191163120 ; elle appartient à la collection « asavoir » (A savoir) et en est à la première édition

<http://www.hub.abes.fr/bndalloz/ebook/9782247103713/m/print> <http://purl.org/ontology/bibo/isbn> "9782247070602" ;
<http://www.hub.abes.fr/namespaces/ppn> "134600878"

Signifie : la manifestation papier a pour ISBN papier 97822470706020 et pour ppn 134600878.

RDF, par les déclarations  et les triplets, décrit des relations. Ces relations peuvent être décrites sous forme de représentations graphiques, composées d’ovales, flèches, rectangles.

dalloz_graphe

 

3.1.4  Les graphes

On obtient deux sous-ensembles séparés dans la base RDF (ce qu’on appelle des « graphes ») :

  • celui des données du « Tableau-Dalloz » enrichi :

<http://www.hub.abes.fr/dalloz/DALLOZ_4FEV2016/tableaudalloz>

  • celui des données « OAI-Dalloz :

<http://www.hub.abes.fr/dalloz/DALLOZ_4FEV2016/>

Les URI des documents étant dans chacun d’eux construits sur l’ISBN électronique, les données peuvent être fusionnées facilement.

3.2  Le programme MARCEDMOD

L’ABES a récemment développé un programme expérimental de modification de notices du Sudoc, répondant au doux nom de MARCEDMOD [pour Marc-édition-modification ? eux, comme ils veulent toujours créer du lien, l’appellent plutôt Marc et Maud ! Il faudra quand même leur demander la source de leur inspiration !].

Ce programme interroge les données auparavant converties en RDF, avec des requêtes SPARQL (SPARQL n’est rien d’autre que le langage de requête des données en RDF). Ces requêtes permettent de sélectionner les triplets correspondant aux critères choisis. Ensuite, pour chaque type de modification à faire dans le Sudoc, un script va chercher les notices correspondantes dans le Sudoc et opérer la transformation souhaitée en remplaçant la donnée présente dans le Sudoc par celle issue de RDF.

Par exemple, pour ajouter la Dewey issue de OAI-Dalloz sur les notices du Sudoc qui n’en ont pas, MARCEDMOD fait ce qui suit :

select distinct ?eppn

# Je sélectionne tous les ppn électroniques

from <http://www.hub.abes.fr/dalloz/DALLOZ_4FEV2016/tableaudalloz>
from <http://www.hub.abes.fr/dalloz/DALLOZ_4FEV2016>

# à la fois dans les données Tableau-Dalloz et OAI-Dalloz désormais présentes en RDF dans la base du hub

where {

?work <http://rdaregistry.info/Elements/w/P10072> ?manif.

?manif <http://iflastandards.info/ns/isbd/elements/P1003> <http://iflastandards.info/ns/isbd/terms/mediatype/T1002>.

?manif <http://www.hub.abes.fr/namespaces/ppn> ?eppn.

# pour lesquels une œuvre a une manifestation, manifestation qui est de type électronique et qui a dans le hub un ppn électronique

} LIMIT 1000

Script :

J’injecte cette liste de ppn électroniques dans le Sudoc :

Node zone=Notice.find("676");

Je recherche toutes les zones « 676 »

if (zone == null)
{
Notice.Insert("676","#","#","a","340");

S’il n’y a pas de Dewey présente, j’insère 676##a340

}
else
{
Notice.alert("la zone existe dejà");
}

Sinon, je ne fais rien et je dis que « la zone existe déjà »

3.3  Enrichissements faits par le hub

  • Résumé : prévu, sera bientôt fait
  • ISBN électronique (tirés du tableau-Dalloz)
  • Dates d’édition : dates du tableau-Dalloz ajoutées en 100$a et 210$d (par écrasement de celles éventuellement présentes)
  • Edition : pour les titres du tableau-dalloz ayant un numéro d’édition autre que 1, ce numéro d’édition a remplacé celui présent dans le Sudoc
  • Dewey : pour les notices sans 676, ajout d’un 676 avec le code dewey 340 tiré d’OAI-Dalloz
  • URL : le champ 859 a été créé pour les seules les notices de OAI-Dalloz ont pu être traitées car les numéros permettant de reconstituer l’URL ne sont pas présents ailleurs.
  • Editeur : seules les notices de OAI-Dalloz ont pu être traitées

4.  Le programme de travail du chantier CERCLES

Récapitulatif des travaux catalographiques (vérifications ou corrections) à faire dans le Sudoc par le SCD de Strasbourg :

  • Catalogage des notices qui n’ont de ppn papier : 38 titres
  • Vérification et enrichissement des notices d’e-book qui existaient déjà dans le Sudoc : 35 titres
  • Vérification d’1 titre du Tableau-Dalloz qui contient une erreur d’ISBN électronique
  • Catalogage des 31 ppn écartés car il faut vérifier s’ils sont des doublons
  • Vérification des notices pour lesquelles la date d’édition entre le Sudoc et le tableau-Dalloz sont différentes : 59 titre
  • Enrichissement manuel des notices ne figurant pas dans OAI-Dalloz : 382 titres
    • ajout de l’url
    • modifier l’année
    • modifier l’éditeur
    • ajouter le code Dewey “340” si aucun Dewey n’est présent dans la notice
  • Titres présents dans OAI-Dalloz mais absents de tableau-Dalloz : 29 titres à traiter dans un second temps
  • Travail sur les notices d’e-books créées par l’ABES :
    • collections numériques : récupération du ppn ou demande de création
    • Envoi à l’ABES des ppn des collections numériques, en regard des URI fournis par l’ABES
    • Vérifier nécessité de créer et comment les champs 303,304,305,307,339
    • Vérifier les 13 notices signalées par l’ABES pour lesquelles plusieurs urls de consultations sont associées (liste fournie par l’ABES)

Conclusion

La durée de l’immersion n’a pas encore permis de répondre aux questionnements de l’ABES sur une implication d’établissements volontaires dépassant le cadre du catalogage et s’attachant  à des manipulations préparatoires sur les données soit pour participer à la mise à jour régulière des corpus  soit pour alimenter aussi BACON . Cette réflexion est encore en cours et fera l’objet vraisemblablement d’un autre billet.
Il nous faudra également revenir sur le chantier CERCLES en cours et et sur la question du fichier KBART, qui dépend de l’action de l’éditeur lui-même.

 

Catherine STORNE,

Responsable du département du système d’information documentaire,

SCD de l’université de Strasbourg

Mettre nos données en réseau – un démonstrateur. [2] Inventaire des données.

[ Lire le billet qui introduit cette série « Mettre nos données en réseau – un démonstrateur » ]

Pour les besoins de la démonstration, nous avons agrégé des données diverses et variées, mais finalement cette auberge espagnole n’est pas si anarchique : tout mène à tout, et on peut regrouper les jeux de données de différentes manières :

  • Données descriptives vs Référentiels
  • Données produites par les réseaux ABES vs Données de tiers
  • Données du monde des bibliothèques vs Données d’autres mondes (science, administration, etc.)
  • Données récupérées en RDF vs Données produites en RDF

Mais dans ABES, il y a B : notre réseau de données se déploie autour des données bibliographiques, qui décrivent des livres, des revues, mais également des chapitres et des articles.

Un jeu de données = un graphe nommé dans la base

Chaque jeu de données chargé dans la base RDF demeure un sous-ensemble bien identifié, un « graphe nommé« . Les données se croisent mais conservent leur pedigree.

Dans une requête SPARQL, on peut préciser ne vouloir interroger que les données de tel graphe – ou de plusieurs graphes. La requête suivante va chercher des titres de document dans le seul graphe des documents HAL :


PREFIX dcterms: <http://purl.org/dc/terms/>
select ?titre
from <http://hub.abes.fr/ccsd/docs/paris4>
where {
?document dcterms:title ?titre.
} LIMIT 10

Pourtant, il n’est pas conseillé d’utiliser le graphe comme un filtre de recherche documentaire : une même base peut être partitionnée en graphes de mille manières différentes ; on pourrait même tout mettre dans un seul graphe. L’organisation par graphes obéit moins à une logique documentaire qu’à des contraintes prosaïques de gestion de la base (regrouper les données ayant la même origine, par exemple) . Cette organisation fera davantage penser aux magasins du CTLES qu’aux salles de bibliothèque en libres accès.

Attention : le nom d’un graphe est une URI, comme http://hub.abes.fr/ccsd/docs/paris4 par exemple, mais inutile de cliquer dessus : elle ne mènera rien, elle sert d’identifiant unique, pas d’adresse web.

Les documents ISTEX

Dans le cadre du projet hub de métadonnées, cette approche « web sémantique » a d’abord été appliquée aux métadonnées livrées dans le cadre d’ISTEX, programme d’acquisition massive de documentation électronique. Ce cadre se prêtait parfaitement à cette approche : les éditeurs nous livrent des données riches et hétérogènes. Notre travail est de conserver toute cette richesse, de l’enrichir encore et de redistribuer librement ces données.

Dans le démonstrateur on trouvera ces données ISTEX :

Revue OUP

Contenu : Métadonnées de la revue Oxford Economic Papers : articles (2112), fascicules, volumes, périodique.

Graphe : http://hub.abes.fr/oup/journals/oxecon

Modélisation : ABES

Exemple :

<http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/w>    <http://purl.org/dc/terms/subject>    <http://zbw.eu/beta/external_identifiers/jel#O33> .
<http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/w>    <http://purl.org/dc/terms/subject>    <http://zbw.eu/beta/external_identifiers/jel#F23> .
<http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/w>    <http://purl.org/dc/terms/subject>    <http://zbw.eu/beta/external_identifiers/jel#O34> .
<http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/w>    <http://rdaregistry.info/Elements/w/P10072>   <http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/m/web> .
<http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/w>    <http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type> <http://purl.org/ontology/bibo/Article> .
<http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/w>    <http://vivoweb.org/ontology/core#relatedBy>  <http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/authorship/1-1> .
<http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/w>    <http://purl.org/dc/terms/isPartOf>   <http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/w> .
<http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/w>    <http://hub.abes.fr/namespace/articleType>    <http://hub.abes.fr/oup/articletype/researcharticle> .
<http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/w>    <http://purl.org/dc/terms/subject>    <http://zbw.eu/beta/external_identifiers/jel#F13> .
<http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/w>    <http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type> <http://rdaregistry.info/Elements/c/C10001> .
<http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/w>    <http://rdaregistry.info/Elements/w/P10072>   <http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/m/print> .
<http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/w>    <http://vivoweb.org/ontology/core#relatedBy>  <http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/authorship/1-2> .
<http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/w>    <http://purl.org/dc/terms/subject>    <http://zbw.eu/beta/external_identifiers/jel#O14> .
<http://hub.abes.fr/oup/periodical/oep/2009/volume_61/issue_3/101093/oep/gpn036/w>    <http://purl.org/dc/terms/title>  "On welfare reducing technological change in a North-South framework"^^<http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#XMLLiteral> .

 

Revues Nature (NPG)

Contenu : Tous les articles de toutes les revues Nature (NPG), dont la fameuse Nature.

Ce jeu de données a ceci de particulier qu’au lieu de convertir en RDF les métadonnées XML livrées par l’éditeur, nous avons privilégié les données RDF générées par l’éditeur lui-même. Ce sont des données d’assez bonne qualité, plus riches que les livraisons XML par certains côtés, moins par d’autres.

Côté plus, l’éditeur a fait un gros travail d’indexation des articles selon un thesaurus maison et un très précieux travail d’alignement de ce thesaurus vers les versions RDF de Wikipedia et MeSH. Ces alignements nous ont tout particulièrement intéressés, vous vous en doutez…

Côté moins, la version RDF est très pauvre en informations sur les auteurs, tandis que la version XML possède des données d’affiliation et des emails, par exemple.

Il s’agit donc d’un cas singulier, mais prometteur et appelé à se généraliser : l’éditeur ouvre lui-même ses données en RDF, mais ces données ne sont pas exhaustives. Il demeure pertinent d’exiger de lui une livraison de données brutes, XML dans ce cas, pour en extraire de informations précieuses et complémentaires. Selon les cas, on pourra redistribuer ces informations ou bien se contenter de les exploiter en interne, par exemple pour générer des alignements.

Graphes (nombreux) :
http://ns.nature.com/graphs/articles
http://ns.nature.com/graphs/contributors
http://ns.nature.com/graphs/map-article-types-dbpedia
http://ns.nature.com/datasets/npg-core-ontology
http://ns.nature.com/graphs/map-journals-dbpedia
http://ns.nature.com/graphs/map-journals-wikidata
http://ns.nature.com/graphs/map-subjects-dbpedia
http://ns.nature.com/graphs/map-subjects-mesh
http://ns.nature.com/graphs/map-subjects-wikidata
http://ns.nature.com/article-types
http://ns.nature.com/blogs
http://ns.nature.com/terms
http://ns.nature.com/journals
http://ns.nature.com/publish-states
http://ns.nature.com/relations
http://ns.nature.com/review-states
http://ns.nature.com/subjects
http://ns.nature.com/graphs/articles-dbpedia
http://ns.nature.com/summary-types

Modélisation : NPG

Exemple :

<http://ns.nature.com/articles/ajg20001205>	<http://ns.nature.com/terms/hasJournal>	<http://ns.nature.com/journals/ajg> .
<http://ns.nature.com/articles/ajg20001205>	<http://purl.org/ontology/bibo/doi>	"10.1111/j.1572-0241.2000.02953.x" .
<http://ns.nature.com/articles/ajg20001205>	<http://ns.nature.com/terms/hasContributor>	<http://ns.nature.com/contributors/jamie-barkin-s-ajg20001205> .
<http://ns.nature.com/articles/ajg20001205>	<http://purl.org/dc/elements/1.1/title>	"Urinary retention: a systemic complication of botulinum toxin injection therapy for achalasia" .

 

Ebooks Springer

Contenu : plus de mille livres Springer, composés de plus de 300 000 chapitres.

Graphe : http://hub.abes.fr/springer/ebooksLN2011/SPR_EBOOK_ALL_25DEC

Modélisation : ABES

Exemple :

<http://hub.abes.fr/springerB/ebook/0-387-97089-4/w>	<http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type>	<http://purl.org/ontology/bibo/Book> .
<http://hub.abes.fr/springerB/ebook/0-387-97089-4/w>	<http://hub.abes.fr/namespace/subTitle>	"A Case Study in Pipelined Architecture and Vector Processing" .
<http://hub.abes.fr/springerB/ebook/0-387-97089-4/w>	<http://purl.org/dc/terms/subject>	<http://www.idref.fr/027756688/id> .

 

Les documents HAL

Contenu : environ 8 500 documents ayant pour affiliation Paris 4.

Graphe : http://hub.abes.fr/ccsd/docs/paris4

Modélisation : ABES

Exemple :

<https://hal.archives-ouvertes.fr/resource/document/hal-00201077/w>	<http://vivoweb.org/ontology/core#relatedBy>	<https://hal.archives-ouvertes.fr/resource/document/hal-00201077/authorship/1> .
<https://hal.archives-ouvertes.fr/resource/document/hal-00201077/w>	<http://purl.org/dc/terms/title>	"Diversité linguistique en Nouvelle-Calédonie"@fr .
<https://hal.archives-ouvertes.fr/resource/document/hal-00201077/w>	<http://purl.org/dc/terms/subject>	<https://hal.archives-ouvertes.fr/resource/domain/shs.anthro-se> .

 

Les documents Sudoc

Contenu :

  • Ebooks Dalloz (BND)
  • Livres papier et électroniques correspondant aux ebooks Springer
  • Documents liés aux auteurs IdRef mentionnés dans la base (description bibliographique succincte, non structurée)

Il faudra bien, plus tard, verser tout le Sudoc : toutes les notices ; tous les champs MARC de ces notices . Ce qui est une autre paire de manches. On y travaille…

Graphe :
http://www.sudoc.fr (Ebooks Dalloz)
http://hub.abes.fr/springer/ebooksLN2011/SPR_EBOOK_ALL_25DEC/SUDOC/ELEC (Springer)
http://hub.abes.fr/springer/ebooksLN2011/SPR_EBOOK_ALL_25DEC/SUDOC/PRINT (Springer)
http://www.idref.fr (entre autres, références des documents liés à une autorité chargée dans ce graphe)

Modélisation : ABES

Exemple :

<http://www.sudoc.fr/19116433X/id>	<http://id.loc.gov/vocabulary/relators/aut>	<http://www.idref.fr/060265310/id> .

 

Les référentiels de personnes

 

VIAF

Contenu : chaque mois, nous récupérons et traitons le dump VIAF des alignements entre fichiers d’autorité. Nous n’avons donc que les liens, et pas le contenu des autorités. (Et encore, nous ne gardons qu’une partie des liens, ceux qui relient des fichiers qui ont pignon sur rue. Mais cela fait tout de même près de 24 000 000 de liens.)

Graphe : http://hub.abes.fr/referentiel/linksviaf_03_2016

Modélisation : ABES

Exemple :

<http://viaf.org/viaf/10001226>	<http://www.w3.org/2002/07/owl#sameAs>	<http://www.idref.fr/05019321X/id> .
<http://viaf.org/viaf/10001226>	<http://www.w3.org/2002/07/owl#sameAs>	<http://hub.abes.fr/frbn/13490714> .
<http://viaf.org/viaf/10001226>	<http://www.w3.org/2002/07/owl#sameAs>	<http://id.loc.gov/authorities/names/n85098625> .
<http://viaf.org/viaf/10001226>	<http://www.w3.org/2002/07/owl#sameAs>	<http://www.wikidata.org/entity/Q18911870> .
<http://viaf.org/viaf/10001226>	<http://www.w3.org/2002/07/owl#sameAs>	<http://isni.org/isni/0000000121203999> .

 

ORCID

Contenu : chaque année, nous récupérons et traitons le dump ORCID (nou$ aimerion$ bien pa$$er à un dump men$uel). Il s’agit d’un dump XML que nous convertissons en 111 000 000 triplets RDF.

ORCID annonce 1 500 000 profils ORCID dans leur base :


PREFIX foaf: &lt;http://xmlns.com/foaf/0.1/&gt;
select (count(?s) as ?nb)
from &lt;http://hub.abes.fr/referentiel/ORCID2015&gt;
where { ?s a foaf:PersonalProfileDocument }

mais beaucoup n’ont qu’un nom et un prénom, aucune référence de document, ce qui rend ces profils moins fiables et moins utiles.

Graphe : http://hub.abes.fr/referentiel/ORCID2015

Modélisation : ABES

Exemple :

<http://orcid.org/0000-0002-0018-0588>	<http://www.w3.org/ns/org#hasMembership>	<http://orcid.org/0000-0002-0018-0588/affiliation/1> .
<http://orcid.org/0000-0002-0018-0588>	<http://xmlns.com/foaf/0.1/familyName>	"Cain" .
<http://orcid.org/0000-0002-0018-0588>	<http://xmlns.com/foaf/0.1/givenName>	"Jeff" .
<http://orcid.org/0000-0002-0018-0588>	<http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type>	<http://xmlns.com/foaf/0.1/Person> .
<http://orcid.org/0000-0002-0018-0588>	<http://www.w3.org/2002/07/owl#sameAs>	<http://hub.abes.fr/referentiel/scopusAuthorID/9247844700> .

 

IdRef

Contenu : Nous aurions pu charger toutes les personnes IdRef, mais ces 2 000 000 d’entités auraient pu noyer le reste des données du démonstrateur. Nous avons seulement chargé les triplets RDF correspondant à un identifiant IdRef mentionné quelque part dans la base (en général, dans les alignements).

Graphe : http://www.idref.fr

Modélisation : ABES

Exemple :

<http://www.idref.fr/02670000X/id>	<http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type>	<http://xmlns.com/foaf/0.1/Person> .
<http://www.idref.fr/02670000X/id>	<http://www.w3.org/2002/07/owl#sameAs>	<http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb11889814d#foaf:Person> .
<http://www.idref.fr/02670000X/id>	<http://xmlns.com/foaf/0.1/name>	"Bacot, Jacques" .
<http://www.idref.fr/02670000X/id>	<http://www.w3.org/2002/07/owl#sameAs>	<http://isni.org/isni/0000000121400095> .

 

L’annuaire des chercheurs de trois laboratoires de Paris 4

Contenu : près de 800 chercheurs, rattachés à trois équipes de recherche de Paris 4. Dans ce graphe, on ne sait pas grand chose de chaque chercheur : son nom, son prénom, son laboratoire, trois informations glanées sur le site de l’université. Aucun LDAP n’a été maltraité pendant cette opération.

Graphe : http://hub.abes.fr/paris4/labos/auteurs

Modélisation : ABES

Exemple :

<http://hub.abes.fr/paris4/person/qe_paris4_1004>	<http://xmlns.com/foaf/0.1/givenName>	"Mahamane" .
<http://hub.abes.fr/paris4/person/qe_paris4_1004>	<http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type>	<http://xmlns.com/foaf/0.1/Person> .
<http://hub.abes.fr/paris4/person/qe_paris4_1004>	<http://www.w3.org/2002/07/owl#sameAs>	<http://www.idref.fr/083406964/id> .
<http://hub.abes.fr/paris4/person/qe_paris4_1004>	<http://schema.org/memberOf>	<http://data.enseignementsup-recherche.gouv.fr/rnsr/structure/199812914A> .
<http://hub.abes.fr/paris4/person/qe_paris4_1004>	<http://xmlns.com/foaf/0.1/familyName>	"DJOUDOU" .

 

Les référentiels d’organismes

 

Référentiel National des Structures de Recherche (RNSR)

Contenu : Paris 4 et ses structures

Nous avons converti en RDF un export partiel de la base RNSR.

Graphe : <http://hub.abes.fr/rnsr/structures/paris4&gt;

Modélisation : ABES

Exemple :

<http://data.enseignementsup-recherche.gouv.fr/rnsr/structure/199812927P>	<http://schema.org/name>	"CENTRE D'ETUDE DE LA LANGUE ET DE LA LITTERATURE FRANCAISES DES XVIIEME ET XVIIIEME SIECLES" .
<http://data.enseignementsup-recherche.gouv.fr/rnsr/structure/199812927P>	<http://hub.abes.fr/namespace/sigle>	"UMR8599" .
<http://data.enseignementsup-recherche.gouv.fr/rnsr/structure/199812927P>	<http://schema.org/foundingDate>	"1998" .
<http://data.enseignementsup-recherche.gouv.fr/rnsr/structure/199812927P>	<http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type>	<http://data.enseignementsup-recherche.gouv.fr/rnsr/vocab/typStruct/UR> .
<http://data.enseignementsup-recherche.gouv.fr/rnsr/structure/199812927P>	<http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type>	<http://schema.org/Organization> .

 

Référentiel des structures de HAL

Contenu : Paris 4 et ses structures

Nous avons récupéré les données via l’API de HAL et les avons converti en RDF.

Graphe : http://hub.abes.fr/ccsd/structures/paris4

Modélisation : ABES

Exemple :

<https://hal.archives-ouvertes.fr/resource/structure/1349>	<http://hub.abes.fr/namespace/sigle>	"CELLFXXS" .
<https://hal.archives-ouvertes.fr/resource/structure/1349>	<http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type>	<https://hal.archives-ouvertes.fr/resource/typStruct/laboratory> .
<https://hal.archives-ouvertes.fr/resource/structure/1349>	<http://www.w3.org/2002/07/owl#sameAs>	<http://data.enseignementsup-recherche.gouv.fr/rnsr/structure/199812927P> .
<https://hal.archives-ouvertes.fr/resource/structure/1349>	<http://schema.org/name>	"Centre d'\u00E9tude de la langue et de la litt\u00E9rature fran\u00E7aises des\n                XVIIe et XVIIIe si\u00E8cles [CELLFXXS]" .
<https://hal.archives-ouvertes.fr/resource/structure/1349>	<http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type>	<http://schema.org/Organization> .
<https://hal.archives-ouvertes.fr/resource/structure/1349>	<http://hub.abes.fr/namespace/structCode>	"UMR8599" .

 

Les référentiels d’analyse du contenu

 

RAMEAU

Contenu : dump BnF (avril 2015)

Graphe : http://hub.abes.fr/rameau_avril2015

Modélisation : BnF

Exemple :

<http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb12041722r>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#related>	<http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb120000024> .
<http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb12041722r>	<http://www.w3.org/2000/01/rdf-schema#seeAlso>	<http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb12041722r> .
<http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb12041722r>	<http://www.w3.org/2002/07/owl#sameAs>	<http://www.idref.fr/028618106/id> .
<http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb12041722r>	<http://www.w3.org/2002/07/owl#sameAs>	<http://stitch.cs.vu.nl/vocabularies/rameau/ark:/12148/cb12041722r> .
<http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb12041722r>	<http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#Concept> .
<http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb12041722r>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#closeMatch>	<http://dewey.info/class/915/> .
<http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb12041722r>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#prefLabel>	"Portugal -- Colonies -- Afrique"@fr .
<http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb12041722r>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#closeMatch>	<http://dewey.info/class/950/> .
<http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb12041722r>	<http://data.bnf.fr/ontology/bnf-onto/FRBNF>	"12041722"^^<http://www.w3.org/2001/XMLSchema#integer> .
<http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb12041722r>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#broader>	<http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb11979529k> .
<http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb12041722r>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#narrower>	<http://data.bnf.fr/ark:/12148/cb16661249d> .

 

LCSH

Contenu : dump LCSH (octobre 2014)

Graphe : http://hub.abes.fr/lcsh_27oct2014

Modélisation : LoC

Exemple :

<http://id.loc.gov/authorities/subjects/sh85147558>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#broader>	<http://id.loc.gov/authorities/subjects/sh96010352> .
<http://id.loc.gov/authorities/subjects/sh85147558>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#prefLabel>	"Businesswomen"@en .
<http://id.loc.gov/authorities/subjects/sh85147558>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#narrower>	<http://id.loc.gov/authorities/subjects/sh86006258> .

 

MeSH

Contenu : dump NLM

Graphe : http://id.nlm.nih.gov/mesh

Modélisation : NLM

Exemple :

<http://id.nlm.nih.gov/mesh/D000035>	<http://id.nlm.nih.gov/mesh/vocab#nlmClassificationNumber>	"WM 420.5.A2" .
<http://id.nlm.nih.gov/mesh/D000035>	<http://id.nlm.nih.gov/mesh/vocab#broaderDescriptor>	<http://id.nlm.nih.gov/mesh/D013811> .
<http://id.nlm.nih.gov/mesh/D000035>	<http://www.w3.org/2000/01/rdf-schema#label>	"Abreaction"@en .

 

FMeSH (MeSH en français)

Contenu : Notices FMeSH chargées annuellement dans IdRef

Graphe : http://hub.abes.fr/referentiel/idref/mesh/14042016

Modélisation : ABES

Exemple :

<http://www.idref.fr/038961830/id>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#inScheme>	<http://id.nlm.nih.gov/mesh> .
<http://www.idref.fr/038961830/id>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#altLabel>	"tendances (qualificatif)" .
<http://www.idref.fr/038961830/id>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#altLabel>	"trends" .
<http://www.idref.fr/038961830/id>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#altLabel>	"TD" .
<http://www.idref.fr/038961830/id>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#prefLabel>	"tendances"@fr .
<http://www.idref.fr/038961830/id>	<http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#Concept> .

 

Thesaurus Nature (NPG)

Contenu : dump NPG

Graphe : http://ns.nature.com/subjects

Modélisation : NPG

Exemple : <http://ns.nature.com/subjects/enteric-nervous-system&gt; (description)

<http://ns.nature.com/subjects/enteric-nervous-system>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#closeMatch>	<http://id.nlm.nih.gov/mesh/D017615> .
<http://ns.nature.com/subjects/enteric-nervous-system>	<http://ns.nature.com/terms/hasRoot>	<http://ns.nature.com/subjects/biological-sciences> .
<http://ns.nature.com/subjects/enteric-nervous-system>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#prefLabel>	"Enteric nervous system"@en .
<http://ns.nature.com/subjects/enteric-nervous-system>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#closeMatch>	<http://dbpedia.org/resource/Enteric_nervous_system> .

 

Journal of economic literature (JEL) classification system

Contenu : dump RDF de cette classification spécialisée

Graphe : http://hub.abes.fr/graph/jel

Modélisation : ZBW

Exemple :

<http://zbw.eu/beta/external_identifiers/jel#C25>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#prefLabel>	"C25 - Modèles de r"gression discrète et de choix qualitatif; Régresseurs discrets; Proportions; Probabilités"@fr .
<http://zbw.eu/beta/external_identifiers/jel#C25>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#prefLabel>	"C25 - Discrete Regression and Qualitative Choice Models; Discrete Regressors; Proportions; Probabilities"@en .
<http://zbw.eu/beta/external_identifiers/jel#C25>	<http://www.w3.org/2004/02/skos/core#prefLabel>	"C25 - Diskrete Regressionsmodelle und qualitative Auswahlmodelle; Diskrete Regressoren; Gr\u00F6\u00DFenverh\u00E4ltnisse; Wahrscheinlichkeiten"@de .

 

Les référentiels de bouquet

 

Bouquet Dalloz

Contenu : modélisation en KBART très light de la collection des ebooks Dalloz

Graphe : http://hub.abes.fr/dalloz/bn/kbart/lite

Modélisation : GoKB (modélisation non finalisée)

Exemple :

<http://hub.abes.fr/bndalloz/ebook/9782247041091/m/web/tipp>	<http://www.loc.gov/standards/mods/modsrdf/v1/#locationUrl>	"http://dallozbndpro-pvgpsla5.dalloz-bibliotheque.fr/fr/pvpage2.asp?puc=4236&amp;amp;amp;nu=36&amp;amp;amp;selfsize=1" .
<http://hub.abes.fr/bndalloz/ebook/9782247041091/m/web/tipp>	<http://gokb.org/tipp/#hasTitle>	<http://www.sudoc.fr/191183768/id> .
<http://hub.abes.fr/bndalloz/ebook/9782247041091/m/web/tipp>	<http://gokb.org/tipp/#belongsToPkg>	<https://bacon.abes.fr/package2kbart/dalloz_global_bnd> .

 

Les localisations

 

Bibliothèques possédant le bouquet Dalloz

Contenu : Liste des bibliothèques « possédant » le bouquet dalloz (d’après ERE).

Graphe : http://hub.abes.fr/dalloz/bn/who

Modélisation : ABES

Exemple :

<http://data.enseignementsup-recherche.gouv.fr/uai/0134031L>	<http://schema.org/owns>	<https://bacon.abes.fr/package2kbart/dalloz_global_bnd> .
<http://data.enseignementsup-recherche.gouv.fr/uai/0134031L>	<http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type>	<http://schema.org/Organization> .

 

Les alignements

Nous considérons que les alignements sont des jeux de données comme les autres, à côté des autres. On a intérêt à les gérer à part et à les diffuser à part : il est important de garder la traçabilité des données, de pouvoir faire le tri entre les données d’origine et les enrichissements ajoutés.
 

Alignements entre des auteurs NPG et ORCID

Contenu : quelques milliers d’alignements entre les identifiants locaux des auteurs NPG et les identifiants ORCID

Graphe : http://ns.nature.com/graphs/contributors/align/orcid

Exemple :

<http://ns.nature.com/contributors/jamie-barkin-s-ajg20001205>	<http://xmlns.com/foaf/0.1/givenName>	"Jamie" .
<http://ns.nature.com/contributors/jamie-barkin-s-ajg20001205>	<http://xmlns.com/foaf/0.1/name>	"Jamie Barkin S" .
<http://ns.nature.com/contributors/jamie-barkin-s-ajg20001205>	<http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type>	<http://ns.nature.com/terms/Contributor> .
<http://ns.nature.com/contributors/jamie-barkin-s-ajg20001205>	<http://xmlns.com/foaf/0.1/familyName>	"Barkin S" .

 

Alignements entre des auteurs NPG et ISNI

Contenu : quelques milliers d’alignements entre les identifiants locaux des auteurs NPG et les identifiants ORCID, obtenus via Qualinca

Graphe : http://ns.nature.com/graphs/contributors/align/isni

Exemple :

<http://ns.nature.com/contributors/w-h-irwin-mclean-ng.276> owl:sameAs <http://isni.org/isni/0000000124496002> .

 

Alignements entre des auteurs HAL et IdRef

Contenu : quelques centaines d’alignements entre les auteurs HAL et les auteurs IdRef. Beaucoup d’autres sont prévus.

Graphe : http://hub.abes.fr/ccsd/docs/paris4/align/idref

Exemple :

<https://hal.archives-ouvertes.fr/resource/author/1087935>	<http://www.w3.org/2002/07/owl#sameAs>	<http://www.idref.fr/111217776/id> .

 

Alignements entre des chercheurs de Paris 4 et IdRef

Contenu : La grande majorité de nos chercheurs de Paris 4 alignés vers IdRef.

Graphe : http://hub.abes.fr/paris4/labos/auteurs/align/idref

Exemple :

<http://hub.abes.fr/paris4/person/qe_paris4_1004>	<http://xmlns.com/foaf/0.1/givenName>	"Mahamane" .
<http://hub.abes.fr/paris4/person/qe_paris4_1004>	<http://www.w3.org/1999/02/22-rdf-syntax-ns#type>	<http://xmlns.com/foaf/0.1/Person> .
<http://hub.abes.fr/paris4/person/qe_paris4_1004>	<http://www.w3.org/2002/07/owl#sameAs>	<http://www.idref.fr/083406964/id> .
<http://hub.abes.fr/paris4/person/qe_paris4_1004>	<http://schema.org/memberOf>	<http://data.enseignementsup-recherche.gouv.fr/rnsr/structure/199812914A> .
<http://hub.abes.fr/paris4/person/qe_paris4_1004>	<http://xmlns.com/foaf/0.1/familyName>	"DJOUDOU" .

 

Alignements entre des auteurs de Persée et IdRef

Contenu : Plus de 10 000 alignements entre Persée et IdRef. Des milliers d’autres seront bientôt générés, dans le cadre d’une fructueuse collaboration avec Persée. Les URIs qui identifient les auteurs Persée sont pour l’instant fictives, mais nos collègues Lyonnais travaillent à l’exposition de leur base sur le web de données.

Graphe : http://hub.abes.fr/persee/auteurs/align/idref

Exemple :

<http://data.persee.fr/person/10004#Person>	<http://www.w3.org/2002/07/owl#sameAs>	<http://www.idref.fr/068894449/id> .

 

Alignements entre auteurs Nature (NPG)

Contenu : Plus de 10 000 alignements entre auteurs Nature. Dans le dump RDF de Nature, les auteurs ne sont pas identifiés : si un même auteur a publié deux articles, il apparaîtra avec deux URIs différentes. Pour l’identifier, on peut soit l’aligner sur un référentiel extérieur (ce qu’on fait par ailleurs, dans le cadre de notre projet de recherche Qualinca), soit, à défaut, aligner entre elles les URIs sous lesquelles il est nommé au sein du jeu de données. C’est ce qui a été fait en exploitant l’email, absent du dump RDF mais présent dans les données XML ISTEX : si deux personnes ont le même email et des noms très proches, alors on considère que c’est la même personne. A terme, nous créerons des URIs pivot vers lesquelles pointeront toutes les URIs rapprochées. Pour l’instant, on ajoute des relations owl:sameAs entre chaque paire d’URIs, ce qui est plus bavard.

Graphe : http://ns.nature.com/graphs/contributors/align/email

Exemple :

<http://ns.nature.com/contributors/aaron-f-straight-ncb1899>    owl:sameAs <http://ns.nature.com/contributors/ns1:aaron-f-straight-nature10379> .

 

Alignements entre les auteurs Springer et IdRef

Contenu : Près de 20 000 alignements entre des auteurs d’ebooks (voire de chapitres) et des auteurs IdRef. D’autres alignements seront générés, soit par programme, soit par les catalogueurs du réseau Sudoc, notamment dans le cadre du dispositif CERCLES.

Graphe : http://hub.abes.fr/springer/ebooksLN2011/SPR_EBOOK_ALL_25DEC/personnes/idref

Exemple :

<http://hub.abes.fr/springerB/ebook/10904251/caofrederic>  owl#sameAs  <http://www.idref.fr/094231737/id> .

 

Alignements entre les documents Springer et RAMEAU

Contenu : Plus de 70 000 liens entre les documents Springer et les identifiants IdRef de RAMEAU, obtenus grâce à l’alignement entre le thesaurus d’indexation matière de Springer, LCSH et RAMEAU.

Graphe :
Liens les documents et le RAMEAU IdRef : http://hub.abes.fr/springer/ebooksLN2011/SPR_EBOOK_ALL_25DEC/rameauppn
Alignements entre le RAMEAU officiel (BnF) et le RAMEAU Idref : http://hub.abes.fr/rameau_avril2015/ppns
Alignements entre le thesaurus d’indexation matière de Springer, LCSH et RAMEAU : http://hub.abes.fr/theses/referentiel/concepts/springer/8janvier2016

Exemple :

<http://hub.abes.fr/springerB/ebook/0-387-97089-4/w>	dcterms:subject	<http://www.idref.fr/027239519/id> .

 

Alignement entre les domaines HAL et Dewey

Contenu : Alignement manuel entre les domaines HAL et la classification Dewey. Ces alignements de concepts sont toujours délicats. Ils mériteraient d’être revus et amendés de manière collaborative, d’autant qu’ils peuvent être utiles à beaucoup de collègues dans les bibliothèques et les laboratoires.
Depuis la fermeture du site dewey.info par OCLC, les URI Dewey sont en déshérence.

Graphe :
http://hub.abes.fr/ccsd/domaines/align/dewey

Exemple :

<https://hal.archives-ouvertes.fr/resource/domain/info.info-ai>	 skos:closeMatch  <http://dewey.info/class/006.3/> .

 

Alignement entre les structures de recherche de Paris 4 dans les référentiels RNSR, HAL et IdRef

Contenu : Alignement manuel.

Graphe :
http://hub.abes.fr/alignements/structures/rnsr/idref/ccsd

Exemple :

<https://hal.archives-ouvertes.fr/resource/structure/74682>  owl:sameAs  <http://data.enseignementsup-recherche.gouv.fr/rnsr/structure/200615326M> .
<https://hal.archives-ouvertes.fr/resource/structure/107600>  owl:sameAs  <http://data.enseignementsup-recherche.gouv.fr/rnsr/structure/200615326M> .
<http://www.idref.fr/031896596/id>  owl:sameAs  <http://data.enseignementsup-recherche.gouv.fr/rnsr/structure/200615326M> .

Une zone 309 pour coordonner le travail collectif sur la qualité des données Sudoc

Au moment du chargement de nouvelles notices ou à l’occasion d’un chantier de contrôle qualité, l’ABES peut être amenée à effectuer des modifications de masse pour améliorer ou corriger des notices. Hélas, tout n’est pas automatisable – surtout si on tient à conserver un certain niveau de qualité bibliographique. Une fois que les algorithmes ont parlé et atteint leurs limites, l’ABES passe le relais au réseau, qui possède la force de frappe et l’expertise humaine pour continuer le travail, ne serait-ce qu’en se concentrant sur l’essentiel ou le prioritaire.

Mais, précisément, qu’est-ce qui est essentiel ? Qu’est-ce qui est prioritaire ? Sur quelles notices faut-il que le réseau se mobilise ? Et sur quels points précis dans les notices ? Étant donné la taille de la base, le volume des entrées et la richesse des règles, chaque catalogueur, chaque service de catalogage peut se sentir perdu devant l’ampleur de la tâche. C’est pourquoi l’ABES souhaite structurer d’avantage l’organisation de cet immense travail collectif. Cette volonté se traduit aujourd’hui sous une forme très concrète : la zone 309…

309_en_chantier
Cette « note d’information interne au Sudoc » existait déjà, mais elle ne possédait qu’une sous-zone ($a) :

309 ##$aCORRIGER LE(S) CODE(S) DE FONCTION = 000 EN 7XX, L7XX et/ou E7XX. SUPPRIMER LA PRESENTE NOTE 309 UNE FOIS LA (LES) CORRECTION(S) EFFECTUEE(S)

Elle est désormais structurée, ce qui permet une meilleure exploitation.

309 et ToDoList

Ainsi, dans le cadre des travaux du hub de métadonnées sur les ebooks de droit international achetés dans le cadre d’ISTEX, certains traitements automatiques ont permis d’enrichir les données, notamment en ajoutant des liens aux autorités auteur. Quand le programme n’a pas su identifier la bonne autorité, une zone 309 a été injectée dans la notice bibliographique concernée, pour inciter les catalogueurs à poursuivre le travail et les guider.

309 ##$aLE(S) LIEN(S) AUTORITE AUTEUR RESTE(NT) A CREER. SUPPRIMER LA PRESENTE NOTE 309 UNE FOIS LA (LES) CORRECTION(S) EFFECTUEE(S)$bBRILL-RADI-LN$d2014-04-09 11:15:01.894

Dans la sous-zone $b, on trouvera l’identifiant du chantier ou du corpus auquel correspond cette zone de note. Grâce à cet identifiant précis, il est aisé d’effectuer des statistiques plus fines sur les chantiers qualité en cours, mais surtout de fournir aux catalogueurs la liste toujours à jour des notices à traiter. Pour accéder à cette liste, il suffit de se rendre à une adresse web ainsi construite :

http://www.sudoc.fr/services/chantier/ + {contenu de la $b}.

Ce qui donne, pour l’exemple précédent :

http://www.sudoc.fr/services/chantier/BRILL-RADI-LN.

A cette adresse, on récupère un fichier à ouvrir dans Excel : il s’agit d’un tableau qui liste toutes les notices à corriger, en précisant la correction à effectuer. En entête du tableau, quelques chiffres et pourcentages permettent de mesurer la progression du chantier, pour voir si on tient le bon bout… Pour des raisons de fond ou des raisons techniques, ces tableaux ne seront pas disponibles quand les 309 concerneront des chantiers qui touchent à des notices importées ou à un trop grand nombre de notices.

L’ABES propose. Le réseau dispose.

Enfin, dans certains cas, le programme a travaillé mais n’ose pas trancher. Pour reprendre l’exemple précédent, son cœur peut balancer entre deux autorités. Voire considérer que, même si une seule autorité est en lice, il serait imprudent de conclure aveuglément qu’il s’agit de la bonne. On trouvera alors en $c le(s) PPN que le programme suggère sans oser le(s) retenir. Cette liste de PPN se présente sous la forme d’une requête WinIBW :

309 ##$aLE(S) LIEN(S) AUTORITE AUTEUR RESTE(NT) A CREER. A TITRE INDICATIF, LE SYSTEME DE DETECTION AUTOMATIQUE SUGGERE PLUSIEURS PPN A DEPARTAGER. SUPPRIMER LA PRESENTE NOTE 309 UNE FOIS LA (LES) CORRECTION(S) EFFECTUEE(S)$bBRILL-RADI-LN$cche PPN1 ou PPN2$d2014-04-09 11:15:01.894

Il s’agit d’une aide à la décision pour le catalogueur, qui, s’il le souhaite, peut se contenter d’examiner les PPN proposés, sans s’attarder sur les autres PPN qu’une recherche sur le nom pourrait renvoyer.
Qu’il suive les suggestions du programme ou non, le catalogueur crée le lien manquant puis n’oublie pas de supprimer la 309 correspondante. La notice disparaît alors du tableau des notices à traiter pour tel chantier (sauf si cette notice contient une autre 309 pour ce même chantier).

Aller plus loin

Ce nouveau dispositif se veut très pragmatique. Il s’agit d’améliorer l’efficacité collective du réseau sans compliquer la vie des catalogueurs. On pourrait imaginer d’autres dispositifs et l’ABES n’exclut pas de proposer au réseau d’autres manières d’intervenir sur les données. D’avance, merci pour vos retours, vos suggestions et … votre chasse aux 309.

NB : les chantiers en cours sont listés dans la page du guide méthodologique qui documente la zone 309 : http://documentation.abes.fr/sudoc/formats/unmb/zones/309.htm.

Y. Nicolas

Politique de signalement des licences nationales ISTEX

logo-LN-ombre

[Ce billet reprend le message envoyé aux listes de discussion  Sudoc et Sudoc PS (Périodiques), le 24/2/2014. Il a été suivi d’une série de messages faisant le point sur le signalement de chaque corpus. Si vous n’appartenez pas aux réseaux ABES, le site licencesnationales.fr est le bon endroit pour se tenir informé. Il sera bientôt mis à jour pour intégrer les services évoqués dans le billet qui suit.]

En Janvier, l’ABES a annoncé l’acquisition de plusieurs corpus de ressources numériques en licence nationale, dans le cadre du projet ISTEX :

Au-delà de la négociation de ces ressources, l’ABES est responsable de leur signalement.
Pour chaque corpus, un message spécifique sera envoyé afin de détailler les opérations de signalement qui ont été réalisées ou qui le seront sous peu. A ce jour, malheureusement, il faut noter que le signalement des périodiques Elsevier (ISTEX) n’a pas été réalisé, et ce pour la raison suivante : la liste a été fournie telle quelle par l’éditeur et n’a pas pu être élaborée et vérifiée en amont et en partenariat ABES/éditeur.

La suite de ce message expose les principes généraux et les modalités concrètes du signalement des licences nationales ISTEX.

Signaler au sens large

Aujourd’hui, le signalement doit être entendu en un sens plus large qu’avant. En effet, si le signalement dans le Sudoc demeure un objectif prioritaire, il faut également travailler à signaler ces ressources dans d’autres environnements : aujourd’hui les bases de connaissance, sur lesquelles s’appuient les outils de découverte et les résolveurs de lien ; demain le web de données (LOD – Linked Open Data).
C’est pourquoi le signalement des licences nationales ISTEX est assuré par l’ABES dans le cadre du projet de hub de métadonnées, en collaboration avec les équipes responsables du circuit Sudoc habituel. Derrière le terme de « hub de métadonnées », il faut imaginer un espace de traitement des métadonnées indépendant des autres applications de l’ABES. L’équipe du hub récupère les métadonnées auprès des éditeurs, sans exiger de format particulier. En bout de chaîne, il s’agit de redistribuer des données de qualité, normalisées, exploitables dans différents environnements, dont le Sudoc.

Pour le Sudoc et vos SIGB

Comme c’est le cas depuis des années, afin d’assurer la visibilité de ces ressources dans le catalogue collectif, l’ABES crée systématiquement un exemplaire ABES – en l’occurrence un exemplaire « ABES Licence nationale ».
Les établissements qui souhaiteront ajouter leur propre exemplaire, notamment pour faire redescendre ces notices dans leur SIGB, pourront utiliser le service d’exemplarisation automatique. Pour ce faire, l’ABES fournira au réseau la liste complète des documents appartenant à un corpus ISTEX.

Pour les bases de connaissance

Fait nouveau, l’ABES fournira également des listes conformes à la recommandation KBART, prêtes à l’emploi dans les bases de connaissance qui alimentent les outils d’accès à la documentation électronique.
Les équipes de l’ABES s’efforceront de fournir des listes KBART qui soient bibliographiquement correctes. Souvent, sur la plateforme d’un éditeur, derrière une seule revue se cachent en fait plusieurs revues qui entretiennent entre elles des relations de succession, de scission, d’absorption, etc. Les fichiers KBART de l’ABES veilleront à respecter cette granularité bibliographique. Il faudra être attentif à l’impact de cette granularité sur les résolveurs de lien, par exemple.

Pour une gestion optimale des collections imprimées

Dans le cadre d’ISTEX, l’acquisition des ressources électroniques est adossée à un engagement de l’Etat et de ses opérateurs sur le long terme : le CINES assure la conservation à long terme et l’INIST garantira l’accès sur la plateforme qu’il développe. Dès lors, la politique nationale d’achat pérenne de documentation électronique peut déboucher sur des décisions locales relatives à la gestion des collections imprimées (désherbage, déménagement, etc.).
L’ABES souhaite faciliter ces décisions locales en fournissant, pour chaque corpus de ressources électroniques acquises, la liste des ressources imprimées correspondant. Pour les périodiques, en particulier, il s’agit de lister les documents imprimés en précisant les états de collection électroniques ISTEX.
Ce nouveau service de l’ABES s’inscrit dans une démarche d’ensemble qui vise à offrir aux établissements des outils d’aide à la décision en matière de conservation de l’imprimé, dans le cadre d’un plan de conservation partagée ou non. Une communication spécifique va suivre qui donnera un aperçu de cette nouvelle offre de services en construction.

Zoom : les périodiques ISTEX et le Sudoc

Même si l’ABES récupère auprès des éditeurs des métadonnées au niveau de l’article, c’est au niveau du périodique que se fait le signalement dans le Sudoc. Ces notices de périodique ne sont pas générées à partir des métadonnées d’éditeur, car, dans le Sudoc, ce sont les notices ISSN qui font autorité.
Pourtant, au-delà du travail d’exemplarisation sous ces notices ISSN,  certaines informations bibliographiques seront ajoutées ou modifiées par l’ABES. Il s’agit de la zone 859 (URL fournie par l’éditeur) mais surtout de la zone 207. Cette zone sert à préciser le numéro et la date du premier et du dernier volume d’un périodique. Cette zone est particulièrement importante pour les périodiques électroniques. En effet, la date de publication d’un périodique électronique ne permet pas de connaître sa couverture réelle. Seule la zone 207 permet de comprendre que le volume n°1 d’une revue électronique créée en 1999 remonte en fait à 1923, du fait d’une numérisation rétrospective. Or, disposant des métadonnées au niveau des articles, l’ABES est en mesure de générer ces informations de manière systématique, fiable et standardisée. Si, dans les faits, il n’est pas toujours possible d’effectuer complètement cette opération au moment de la création de l’exemplaire ABES, elle sera finalisée dans un second temps, une fois les métadonnées livrées par l’éditeur et acceptées.
Par ailleurs, une part non négligeable des périodiques acquis dans le cadre d’ISTEX n’a jamais fait l’objet d’une numérotation ISSN. Un message spécifique portant sur cette question sera bientôt adressé aux centres régionaux du Sudoc PS.

Zoom : les ebooks ISTEX et le Sudoc

Contrairement aux périodiques, c’est à partir des métadonnées fournies par les éditeurs que des notices MARC seront générées et chargées dans le Sudoc. Là encore, un exemplaire ABES leur sera associé.
La qualité des notices produites dépendra essentiellement de la qualité initiale des métadonnées, mais également des efforts fournis par l’ABES pour normaliser, corriger et enrichir ces métadonnées (normalisation de certains types d’information, vérification des DOIs ou des URLs, liens à des référentiels comme IdRef, Viaf, RAMEAU, etc.). Or, ces traitements complémentaires peuvent prendre du temps. C’est pourquoi le signalement des ebooks pourra se faire en deux étapes. Dans un premier temps, les notices chargées dans le Sudoc ne seront qu’un reformatage des éléments d’information présents dans les données des éditeurs. Dans un second temps, ces notices seront modifiées pour intégrer les corrections et enrichissements effectués par l’ABES, dans le cadre du hub de métadonnées. Entre temps, il sera demandé au réseau de ne pas modifier ces notices.
Une fois ces corrections et enrichissements effectués, c’est le réseau des catalogueurs qui reprendra la main. Dans la mesure du possible, l’ABES s’efforcera de guider les efforts des catalogueurs soucieux d’améliorer la qualité de ces nouvelles notices, en indiquant le plus précisément possible celles qui méritent des interventions particulières et les zones sur lesquelles ces interventions devraient porter en priorité.

Pour toute question, merci d’utiliser le guichet d’assistance : https://stp.abes.fr/assistance/domaines/3

Y. Nicolas