Cidemis version 3.0.0 : des améliorations à l’écoute des besoins des utilisateurs


En production depuis 2015, l’application professionnelle CIDEMIS – Circuit des Demandes ISSN est un outil de workflow dédié aux demandes de correction/numérotation ISSN des ressources continues signalées dans le Sudoc. Il a été conçu afin de fluidifier les échanges entre les bibliothèques membres des réseaux Sudoc/Sudoc-PS, le CIEPS et les différents Centres ISSN, notamment le Centre ISSN France. Les modalités de collaboration entre le CIEPS et l’Abes, de fait antérieures à la création de l’Abes, ayant été détaillées dans un précédent billet Punktokomo, il n’en sera donc pas question dans le présent billet.

Rappelons que Cidemis a été conçue initialement comme une application « one shot » – c’est-à-dire non susceptible d’évolutions majeures mais pour laquelle des améliorations peuvent être apportées pour répondre aux besoins exprimés par ses utilisateurs professionnels. Dans cet esprit, au cours de l’hiver 2018, certaines évolutions ont été réalisées principalement en vue d’améliorer le confort d’usage des catalogueurs de la BnF et du centre ISSN France, qui traitent à eux seuls plus de la moitié des demandes.

Il restait cependant à développer certaines améliorations demandées à plusieurs reprises par les responsables des Centres du Réseau Sudoc-PS, principaux utilisateurs de Cidemis en dehors du CIEPS et des centres qu’il coordonne. De plus, victime de son succès, et du nombre de demandes enregistrées, il fallait songer à «apurer» la base en archivant un certain nombre de demandes, un archivage prévu dès l’origine par les concepteurs de Cidemis comme devant être régulièrement pratiqué.

Enfin, même si l’opération est a priori transparente pour les utilisateurs, Cidemis devait bénéficier de la réécriture d’une large partie de son code, en vue d’en améliorer la portabilité et de la rendre conforme aux principes du schéma directeur informatique de l’Abes.

Continuer la lecture Cidemis version 3.0.0 : des améliorations à l’écoute des besoins des utilisateurs

Nouvel import Sudoc : les notices du catalogue Général de la BnF par son service SRU

en résumé : les nouvelles notices du Catalogue Général de la Bibliothèque nationale de France (BnF) sont dorénavant importées de façon hebdomadaire. Le workflow mis en place par l’Abes permet leur récupération en interrogeant le service SRU (Search Retrieval via URL) de la BnF, leur traitement et leur enrichissement. Le périmètre de l’import de notices BnF s’élargit puisque les notices descriptives des documents cartographiques, les pré-notices et les notices multimédias multisupports sont également chargées en base de production. 

Jusqu’à présent, l’import des notices issues de la BnF était effectuée lors de chargements bimensuels par la récupération des fichiers déposés sur leur serveur. Depuis janvier 2021, ce chargement est remplacé par un import automatique hebdomadaire programmé chaque  mardi qui s’appuie sur  le service SRU de la BnF.

Périodicité et périmètre de l’import

Périodicité

Grâce aux workflows mis en place, les notices issues de la BnF sont versées, enrichies et mises à jour chaque semaine dans la base de production du Sudoc.

Périmètre de l’import

Ce flux conserve le périmètre de l’import bimensuel initial (monographies imprimées, ebooks, enregistrements sonores musicaux et non musicaux, documents audiovisuels). En outre, ce chargement concerne de nouvelles données : les notices des documents cartographiques et des documents multimédias multisupports ; les pré-notices.

à noter : cet import ne concerne pas les notices de périodiques, récupérées grâce à l’import ISSN ni  les autorités qui ne sont pas chargées par ce flux. 

Continuer la lecture Nouvel import Sudoc : les notices du catalogue Général de la BnF par son service SRU

Signalement dans le Sudoc des microfiches de thèses produites par l’ANRT

Pendant près de quarante ans, l’Atelier National de Reproduction des Thèses (ANRT), intégré depuis 2018 à l’Université de Lille, a constitué le maillon central de la reproduction et de la diffusion des thèses de doctorat au niveau national. L’opération consistait à microficher l’exemplaire de thèse imprimée reçue à l’atelier, à dupliquer les microfiches obtenues puis à les expédier aux bibliothèques de l’ESR afin de permettre la consultation sur place. Aujourd’hui, la collection complète des « microfiches-mères » est conservée à l’Université de Lille.

De 1972 à 2017, plus de 240 000 documents ont ainsi été microfichés, reproduisant aussi bien des thèses de doctorat d’État, de 3ème cycle, d’université, des mémoires de DEA ou de DESS, que des thèses «nouveau régime» (i.e. soutenues après la réforme du doctorat de 1984), ce qui constitue un vaste patrimoine scientifique, présent dans de nombreuses bibliothèques et encore largement utilisé.

Malheureusement, et bien que plusieurs établissements aient exprimé le besoin d’exhaustivité du signalement des microfiches dans le Sudoc, celui-ci est resté jusqu’ici très lacunaire : à peine une microfiche sur 3 était signalée. Lorsque la production de microfiches était en cours, cela aurait supposé pour y parvenir de construire des passerelles automatisées entre la base de données de l’ANRT et le Sudoc. Sur une collection circonscrite, le signalement exhaustif est bien entendu plus simple à mettre en oeuvre. Ainsi, lorsque la production de microfiche a cessé en 2017-2018, c’est donc assez naturellement que l’idée de ce chantier a émergé.

Continuer la lecture Signalement dans le Sudoc des microfiches de thèses produites par l’ANRT

Bilan des chantiers « qualité » menés dans les établissements pendant le confinement (printemps 2020)

De mars à juin 2020, la situation sanitaire liée à la pandémie de coronavirus a contraint les bibliothèques à fermer leurs portes, à généraliser le télétravail et à ré-organiser leurs services.
Cette période de confinement a placé des catalogueurs dans une situation paradoxale, avec des outils à disposition (WinIBW, Calames Prod, IdRef, Paprika…), une gamme de webservices mais peu ou pas de nouveautés à cataloguer.
L’Abes a donc proposé aux membres des réseaux Autorités, Calames et Sudoc des chantiers d’enrichissement et de correction de données existantes, en fournissant, en plus de l’accès aux outils, des conseils méthodologiques pour encadrer, coordonner et réaliser ces chantiers réalisés sur la base du volontariat.

Plus que de lutter contre le désœuvrement, il s’agissait sans doute, pour ces établissements,  volontaires et convaincus de l’intérêt de proposer un catalogue aux données de qualité, de consacrer enfin du temps à un travail d’enrichissement nécessaire, prévu de longue date mais sans cesse repoussé par manque de disponibilité.

Certains établissements se sont fait connaître sur ces chantiers : demandes de précisions, présentation de leur organisation ou de leur méthodologie, communication d’un bilan. D’autres ont œuvré dans l’ombre*.
Nous ne citons ici que quelques-uns d’entre eux, pour illustrer le travail qui s’est fait, mais l’Abes remercie et félicite tous ceux qui ont œuvré à améliorer la qualité et la structuration des données.

Voici les initiatives connues de l’Abes réalisées pendant le confinement.

Continuer la lecture Bilan des chantiers « qualité » menés dans les établissements pendant le confinement (printemps 2020)

Début d’un partenariat entre l’Abes et le réseau Mir@bel

Mir@bel, portail de signalement des périodiques

Logo de Mir@belNé en 2009, le réseau Mir@bel est porté par 4 établissements pilotes : l’ENTPE (Ecole de l’aménagement durable des territoires), la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon (sous l’égide du Réseau national des Maisons des sciences de l’homme), Sciences Po Grenoble et Sciences Po Lyon.

Il a pour vocation de valoriser les contenus des périodiques scientifiques accessibles en ligne, à travers un portail offrant, pour chaque revue référencée, un ou des accès au titre et ses contenus, avec l’objectif de faciliter le rebond vers la ressource qui intéresse l’usager. Actuellement, 7 500 revues sont référencées, et plus de 80 000 liens extérieurs sont proposés. Par le terme « revue », Mir@bel désigne en réalité l’ensemble de l’environnement numérique et bibliographique d’une revue, tous titres et supports confondus : c’est ce que nous appelons, dans le vocabulaire propre à l’Abes, une métarevue. Afin de favoriser la science ouverte, Mir@bel souhaite proposer des services aux chercheurs, tels que l’indication du positionnement de chaque revue vis-à-vis de l’Open Access et des APC (Article Processing Charges), grâce aux données du DOAJ (Directory of Open Access Journals) et des éditeurs, et apporter également des informations sur la politique éditoriale via des liens vers la base de données Sherpa/RoMEO 1 .

Fer de lance en matière de signalement global de l’Open Access, Mir@bel se base – entre autres – sur les revues recensées dans le DOAJ, pour valoriser celles qui sont librement accessibles.

Pour en savoir plus sur le réseau Mir@bel, vous pouvez visionner cette courte vidéo de présentation.

Continuer la lecture Début d’un partenariat entre l’Abes et le réseau Mir@bel

AlgoLiens web : Bordeaux Montaigne fait contre mauvaise fortune (sanitaire) bon cœur (catalographique) et propose à qui veut de lui emboîter le pas (qualitatif)

Logo Université Bordeaux MontaigneDepuis le 16 mars 2020, du fait de la pandémie du Covid-19, toutes les bibliothèques universitaires ont fermé leurs portes, les personnels étant invités à travailler depuis chez eux dans la mesure du possible. Au sein des établissements Sudoc, cette situation inédite a donné lieu au lancement de nombreux chantiers Qualité des données, bénéficiant – autant que possible – de l’accompagnement de l’Abes.

Ainsi du SCD de l’université Bordeaux Montaigne qui, dès la première semaine de confinement, a incité l’ensemble de ses catalogueurs à mener des chantiers qualité et a choisi de s’adosser sur le webservice AlgoLiens en tant qu’outil de diagnostic. Cependant, AlgoLiens n’étant pas utilisé par les catalogueurs de manière quotidienne,  il a fallu envisager soit de former les collègues à distance, soit d’engager des développements pour leur simplifier la tâche. La deuxième option a été retenue.

Ce billet écrit de concert  raconte la genèse et présente “AlgoLiens web”, service développé par Sylvain Machefert, initialement pour le propre usage du SCD de l’Université Bordeaux Montaigne, mais désormais à disposition -via le GitHub de l’Abes- des établissements Sudoc qui souhaitent l’utiliser pour leurs propres chantiers Qualité.

Continuer la lecture AlgoLiens web : Bordeaux Montaigne fait contre mauvaise fortune (sanitaire) bon cœur (catalographique) et propose à qui veut de lui emboîter le pas (qualitatif)

Chantier BACON – partie 1 : liage du Sudoc et de BACON par les PPN

Logo BaconS’appuyant sur les résultats du 1er volet de l’enquête BACON-Usages de la Base de connaissance publiés en décembre 2019, l’Abes s’engage dans un plan de développement de services ambitieux pour BACON

Vers un nouveau paradigme

Dans la logique du projet BACON initial, l’Abes s’est jusqu’à présent concentrée sur la sensibilisation, tant des professionnels des bibliothèques que des éditeurs scientifiques, autour de la qualité des métadonnées associées aux ressources électroniques, nécessaire pour en garantir le signalement et l’accès. Dans une démarche volontariste, l’Abes a veillé au renforcement des échanges entre éditeurs scientifiques et établissements documentaires, coordonnant certains chantiers Qualité. S’il n’était initialement pas prévu de lancer de chantier de correction (lire le billet Punktokomo à ce sujet), avec plus de 800 bouquets – et autant de fichiers KBart à disposition, cette démarche ne s’avère plus vraiment adaptée pour garantir la pertinence (qualité et fraîcheur) des métadonnées disponibles. Aussi, après avoir éprouvé cette méthode pendant près de cinq ans, ainsi que la labellisation de bouquets fournis par les éditeurs, les limites de ce dispositif semblent désormais atteintes.

Afin de garantir la qualité et la fiabilité des métadonnées, il est nécessaire de se doter de méthodes communes, de moyens automatisées, de workflow adaptés, autant d’opportunités pour harmoniser les pratiques collaboratives et contributives indispensables pour alimenter le « vaste entrepôt des métadonnées de l’ESR. » que constituent les différentes bases de données gérées par l’Abes. Grâce aux évolutions apportées, BACON devrait être en mesure de mieux aider au quotidien les professionnels dans la gestion courante des métadonnées de ressources électroniques, de la façon la plus adaptée et la moins chronophage possible. 

Continuer la lecture Chantier BACON – partie 1 : liage du Sudoc et de BACON par les PPN

CERCLES : bilan du chantier AMS

Le chantier CERCLE « AMS – American Mathematical Society »

Description du corpus

Crédit image : David Stewart

Plusieurs bibliothèques membres du RNBM acquérant des collections d’ebooks publiées par l’American Mathematical Society (AMS), trois d’entre elles ont choisi de participer à un chantier commun CERCLES AMS. Ce travail de correction et d’enrichissement de notices concernait un total de 2760 notices d’ebooks, et presque autant de monographies imprimées.

Le chantier a été circonscrit aux 13 collections disponibles en ebooks au moment de l’ouverture du chantier (l’éditeur a publié depuis de nouvelles collections)

  1. Mathematical Surveys and Monographs (1943 – 2015) : ​SURV​ 215 notices
  2. Graduate Studies in Mathematics (1993-2013) : ​GSM​ 127 notices
  3. Student Mathematical Library (1999-2015) : ​STML​ 73 notices
  4. University Lecture Series (1989-2015) : ​ULECT​ 63 notices
  5. Memoirs of the AMS (1950-2015) : ​MEMO​ 1141 notices
  6. Proceedings of Symposia in pure Mathematics (1959-2015) : ​PSPUM ​117 notices
  7. Proceedings of Symposia in Applied Mathematics (1949-2014) : ​PSAPM​ 73 notices
  8. Contemporary Mathematics (1980-2015) : ​CONM​ 665 notices
  9. CBMS Regional Conference Series in Mathematics (1970-2015) : ​CBMS​ 129 notices
  10. Colloquium Publications (vol.1(1905)-vol.62(2016)) : COLL 63 notices
  11. AMS non-series monographs (2007-2015) :​ MBK​ 53 notices
  12. CBMS Issues in Mathematics Education (1990-2012) : ​CBMATH ​18 notices
  13. Mathematical World (1991-2013) : ​MAWRLD​ 23 notices

Il a également été nécessaire de définir un état de collection précis, notamment pour les collections vivantes ayant un accroissement annuel. L’année 2015 a dans la plupart des cas été choisie comme année de clôture : il s’agissait en effet de la dernière année complète au moment du démarrage du chantier et de l’import des notices de l’éditeur.

Description du chantier

Les 3 établissements ayant participé au projet

Continuer la lecture CERCLES : bilan du chantier AMS

Nouveau workflow d’import automatisé dans le Sudoc : première évaluation


Licence : Paternité. Pas de modification. Certains droits réservés par mbtphoto (away a lot). Source Flickr

Ce billet s’inscrit dans la continuité de l’article Vers un nouveau workflow d’imports de données dans le Sudoc : les notices des ouvrages publiés par Oxford University Press.

Suite aux retours des d’établissements ayant répondu à l’appel lancé le 4 février dernier via la liste Corcat  “Votre avis sur la qualité des notices Oxford University Press – import courant”, l’Abes a pu dresser un premier bilan et adapter ce workflow.

Continuer la lecture Nouveau workflow d’import automatisé dans le Sudoc : première évaluation

Un nouveau web service pour les Plans de Conservation Partagée des périodiques

Un nouveau webservice PCP2RCR développé par les équipes de l’Abes est à la disposition des utilisateurs pour obtenir la liste – et la géolocalisation – des bibliothèques (RCR) participant à un Plan de Conservation Partagée (PCP) de Périodiques.

Pour fonctionner, ce webservice utilise la présence, dans les données d’exemplaires, de la sous-zone 930$z [code PCP], ce qui permet de faire remonter les bibliothèques concernées par un PCP ainsi que les informations les concernant : n° ILN, n° RCR, identifiant IdRef de la notice RCR, Nom de l’établissement, Intitulé court de l’établissement, Adresse, Téléphone, Email, Site web, Type de bibliothèque, Latitude, Longitude.

De plus, ce webservice facilite la détection d’erreurs manifestes, comme par exemple les données de latitude/longitude ou la présence d’un code PCP erroné dans un exemplaire.

Continuer la lecture Un nouveau web service pour les Plans de Conservation Partagée des périodiques
Aller au contenu principal