Comment favoriser la co-construction d’applications au sein des réseaux de l’Abes ?

            Crédits Pixabay

Lors des Journées Abes 2019, la session parallèle  “Comment faciliter la co-construction d’applications au sein des réseaux de l’Abes ?” a donné l’occasion de présenter deux retours d’expériences :

  1. L’équipe ezPAARSE a montré comment les principes de contribution au logiciel libre ont été exploités lors de la co-construction d’ezPAARSE – logiciel destiné à l’analyse des logs d’accès aux ressources électroniques des bibliothèques – avec la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche, et au-delà. – voir la présentation

  2. L’équipe de « bibliothécaires-système » de la BU Vauban – Université catholique de Lille a souhaité partager ses développements autour d’ezLibrAPI, plateforme qui met à disposition des outils bibliographiques reposant, entre autres, sur les web services de l’Abes – voir la présentationvoir le poster

Par ailleurs, cette session était l’occasion de présenter les  principaux éléments de la nouvelle politique informatique ouverte de l’Abes et de recueillir les besoins et idées des membres des réseaux Abes afin de faciliter la co-construction d’applications – voir la présentation

La première proposition de l’Abes concerne l’ouverture des codes sources des réalisations de l’Abes et des établissements. Les échanges avec la salle ont confirmé la pertinence de cette proposition.

Voici la synthèse des besoins et idées recensés à l’occasion de cette session. Notons que, pour favoriser les interactions dynamiques avec la salle (environ 100 personnes),  l’outil Mentimeter a été utilisé.

Première question  : Quels outils pour exprimer et recenser les besoins ?

Réponse : un kanban des projets Abes ouvert aux utilisateurs constitue l’outil qui ressort en premier pour exprimer et recenser les besoins. En seconde position, arrivent ex aequo l’utilisation des tickets via GitHub et les Journées Abes.

A noter : à travers sa fonctionnalité « project boards », GitHub propose la fonctionnalité de tableau kanban. Le couplage « tickets GitHub » – nommés « issues » dans la terminologie GitHub – et « project board » permettrait de donner une première réponse concrète pour recenser des besoins.

Nous remarquons également que les Journées Abes sont un espace privilégié pour des discussions directes avec les acteurs concernés.

Seconde question  : Quels développements voudriez-vous partager ?

Voici la liste complète (dans le désordre) obtenue lors de la session :

  • EzLibrAPI
  • NumaHop
  • BiblioTouch
  • Lama+
  • Holdings
  • Délocalisation
  • Adria
  • BiblioLabs
  • Mir@bel
  • Contrôle qualité des notices, évolutif en fonction des évolutions des formats et de la transition bibliographique
  • Script de contrôle de la qualité des notices
  • Récupération des indices Dewey via classify.org
  • IdRef vers IdHAL
  • Connecteurs EndPoint SparQL
  • Scripts Koha
  • Gestion d’un cadre Dewey
  • Gestion d’exemplaires par application mobile
  • API SGBm

On peut se réjouir du grand nombre de développements déjà proposés lors de cette session ! Les participants sont invités à nous écrire pour préciser et échanger sur les modalités pratiques d’un partage du code via https://github.com/abes-esr

Troisième question :  Quels moyens pour communiquer sur les réalisations ?
Les outils de type blog, Twitter et Github ressortent parmi d’autres propositions.

En tant que blog utilisé par l’Abes pour communiquer au sujet des réalisations d’un point de vue technique / informatique, Punktokomo est déjà ouvert aux contributions des établissements des réseaux. Ce moyen de communication pourrait être avantageusement systématisé et devenir un réflexe pour les établissements souhaitant présenter leurs réalisations.

Par ailleurs, rappelons que l’Abes met progressivement en place les méthodes Agiles pour faciliter les développements des applications. Dans ce cadre, les revues de sprints  constituent des opportunités pour faciliter la co-construction d’applications. Ce sont des moments privilégiés où des utilisateurs au sein des réseaux de l’Abes pourraient être invités pour assister à des démonstrations et apporter leurs retours sur les applications pendant les phases de développement. Ce type d’interactions permettrait une prise en compte plus rapide des retours utilisateurs mais également une meilleure appréhension des besoins du terrain par les équipes Abes.

A la dernière question ouverte : Aurions-nous oublié quelque chose ? – on relève les propositions suivantes :

  • L’Abes comme fournisseur de plateforme d’hébergement d’applications développées par le réseau
  • Avenir du protocole PICA utilisé par CBS ?
  • Serveur SRU et WinIBW
  • Webinaires techniques
  • Mènerez-vous une réflexion sur la pérennisation de tous ces développements ? Comment survivre au départ d’un développeur ?

Voici quelques éléments de réponses et précisions :

  • la mise en service d’une plateforme d’hébergement et la pérennisation des développements sont des questions complexes qui nécessitent des réflexions plus poussées
  • l’Abes n’est pas en capacité de répondre à la question concernant l’avenir de PICA (protocole utilisé par CBS) : il s’agit justement de l’objet d’études sur le futur des flux dans le SI de l’Abes, présenté par ailleurs lors des Journées Abes – voir la présentation – voir la vidéo.
  • les propositions ou besoins concernant SRU et WinIBW seront à préciser 
  • l’idée de webinaires techniques s’inscrit dans une proposition qui sera prochainement mise en œuvre dans le cadre des J.e-cours.

Nous remercions encore les participants à cette session parallèle très riche et comptons sur les « bibliothécaires système » des réseaux pour co-construire les applications de demain mais aussi pour « co-construire la meilleure manière de co-construire » !

Continuer la lecture

Une politique informatique ouverte pour l’Abes

En ce mois de juin 2019, le schéma directeur informatique est en cours de définition à l’Abes. Venant en soutien au projet d’établissement 2018-2022, ce schéma, entre autre thèmes abordés, promeut l’ouverture des codes sources des applications développées pour les réseaux de l’Abes. Voici les principaux gains attendus  :

  • faciliter les échanges et les partages
  • faciliter les innovations collaboratives qui peuvent se traduire par la co-construction d’applications au sein des réseaux de l’Abes
  • améliorer la qualité et la sécurité logicielle par la transparence
  • valoriser les réalisations techniques

Un Git Hub pour l’Abes et les établissements

L’Abes décide d’ouvrir les codes sources de toutes les applications qu’elle développera à partir de maintenant pour les réseaux de l’Abes. Ces codes sont et seront versés sur la très populaire plateforme GitHub pour en maximiser la visibilité et faciliter la collaboration. L’organisation Github se nomme « abes-esr », elle est accessible ici :

https://github.com/abes-esr/

Continuer la lecture

CERCLES : bilan du chantier AMS

Le chantier CERCLES American Mathematical Society

Description du corpus

Crédit image : David Stewart

Plusieurs bibliothèques du RNBM acquièrent des collections d’ebooks publiées par l’American Mathematical Society (AMS). Trois d’entre elles ont choisi de participer à un chantier commun CERCLES AMS. Ce travail de correction et d’enrichissement concernait un total de 2760 notices d’ebooks, et presque autant de monographies imprimées.

Le chantier a été circonscrit aux 13 collections suivantes, seules disponibles en ebooks au moment de l’ouverture du chantier (l’éditeur a publié depuis de nouvelles collections d’ebooks).

Continuer la lecture

Nouveau workflow d’import automatisé dans le Sudoc : première évaluation


Licence : Paternité. Pas de modification. Certains droits réservés par mbtphoto (away a lot). Source Flickr

Ce billet s’inscrit dans la continuité de l’article Vers un nouveau workflow d’imports de données dans le Sudoc : les notices des ouvrages publiés par Oxford University Press.

Suite aux retours des d’établissements ayant répondu à l’appel lancé le 4 février dernier via la liste Corcat  “Votre avis sur la qualité des notices Oxford University Press – import courant”, l’Abes a pu dresser un premier bilan et adapter ce workflow.

Continuer la lecture

Un nouveau web service pour les Plans de Conservation Partagée des périodiques


Un nouveau webservice PCP2RCR développé par les équipes de l’Abes est à la disposition des utilisateurs pour obtenir la liste – et la géolocalisation – des bibliothèques (RCR) participant à un Plan de Conservation Partagée (PCP) de Périodiques.

Pour fonctionner, ce webservice utilise la présence, dans les données d’exemplaires, de la sous-zone 930$z [code PCP], ce qui permet de faire remonter les bibliothèques concernées par un PCP ainsi que les informations les concernant : n° ILN, n° RCR, identifiant IdRef de la notice RCR, Nom de l’établissement, Intitulé court de l’établissement, Adresse, Téléphone, Email, Site web, Type de bibliothèque, Latitude, Longitude.

De plus, ce webservice facilite la détection d’erreurs manifestes, comme par exemple les données de latitude/longitude ou la présence d’un code PCP erroné dans un exemplaire.

Continuer la lecture

CERCLES : le premier chantier dédié aux autorités


En 2015, naissait le dispositif CERCLES (voir le billet) mis en place par l’Abes pour accompagner, aider et valoriser un établissement souhaitant s’investir sur l’enrichissement des données d’un corpus de documents spécifique. Initiée avec 4 établissements, l’expérimentation fut concluante : très vite, d’autres établissements ont rejoint le dispositif puisque 3 ans après, on dénombre 17 chantiers CERCLES d’enrichissements de données bibliographiques.

Dès sa mise en place, l’Abes annonçait son intention d’étendre le dispositif d’accompagnement à d’autres types de données afin de créer un cercle vertueux. Le dispositif a en effet été pensé afin de s’adapter à tous les corpus, puisqu’il s’agit :

    • pour l’établissement : d’enrichir des données
  • pour l’Abes : de conseiller, de faciliter par des traitements automatiques et de rendre compte

Continuer la lecture

Vers un nouveau workflow d’imports de données dans le Sudoc : les notices des ouvrages publiés par Oxford University Press


[English abstract at the bottom of this blog’s post]D’un point de vue technique, charger des corpus de livres dans le Sudoc n’est pas très difficile. Depuis plusieurs années, les équipes de l’Abes importent régulièrement des ensembles de notices MARC en provenance de différents éditeurs (Springer, CAIRN …) et, globalement, ces notices sont bien utilisées par les bibliothèques du réseau.

Pourquoi un nouveau workflow d’imports de données dans le Sudoc ?

Pour autant, on a pu constater que ce système comporte des limites : en amont, il n’est pas toujours évident de récupérer auprès des éditeurs des notices MARC – si possible de bonne qualité, cette démarche exigeant généralement de nombreux aller-retours. En aval, ce type d’opérations de chargement dans le Sudoc requiert des interventions et compétences spécifiques, relativement rares à l’Abes. Autant d’éléments qui rendent les processus actuels difficilement scalables et difficile aussi l’atteinte de l’objectif de signalement total. Aussi, il s’est avéré indispensable de réfléchir  à la conception de nouveaux  workflows,  afin de réaliser automatiquement les opérations d’ingestion,  transformation, enrichissements et chargement dans le Sudoc.

Continuer la lecture

Utiliser un webservice de l’Abes sans être développeur : vers l’infini et au-delà


punktokomo_these_5logo_-abes1.pngSuite aux Journées Abes 2018 et  au tutoriel de Sylvain Machefert (Bibliothèques de l’Université Bordeaux Montaigne) sur l’utilisation des WebServices de l’Abes (NNT2PPN, PPN.xml, etc.) via OpenRefine, le service des Thèses de l’Abes s’est dit que, oui, vraiment, mettre en regard le nombre de thèses de doctorat publiées en version commerciale et le périmètre de diffusion en ligne choisi par les docteurs était une bonne idée !

Nous avons donc reproduit le projet de Sylvain Machefert en l’élargissant à l’ensemble des thèses de doctorat soutenues, déposées au format électronique et traitées dans STAR.

Continuer la lecture

Paprika, une interface pour des liens aux autorités de qualité


Lors des Journées Abes 2018, certains participants ont pu assister à une démonstration de Paprika, interface dédiée à la visualisation, la création et la correction de liens d’autorité. Cette interface reprend les principes du démonstrateur présenté lors des Journées 2017.

.Pour que chacun puisse prendre connaissance de ce nouvel outil, l’équipe a produit deux petites vidéos qui donnent un aperçu rapide des fonctionnalités de Paprika. Précisons qu’elles ont été présentées lors du dernier congrès ELAG.

Continuer la lecture

Signaler les thèses déposées sur TEL dans le Sudoc et theses.fr


35 000 thèses TEL proviennent de Star : et les autres ?

logo_telActuellement, 75 000 documents  estampillés « thèses » sont déposés sur TEL. Or, si 35 000 documents  – qui proviennent de l’application Star – sont bien estampillés « version validée par le Jury », 40 000  d’entre eux ne sont signalés ni dans le Sudoc ni sur theses.fr, alors même que le lien vers le texte intégral de la thèse peut avoir un intérêt pour les lecteurs. Suite à ce constat, plusieurs établissements, soucieux d’offrir une visibilité plus importante à ces travaux de recherche, ont sollicité l’Abes en vue de leur signalement automatique. Deux options s’offraient :

  • importer les notices de TEL en s’appuyant sur leurs métadonnées (XML TEI) pour les transformer en Unimarc.
  • décrire ces documents via les notices des thèses originelles déjà présentes dans le Sudoc.

Continuer la lecture