Le signalement des corpus acquis sous Licence Nationale évolue !

Print Friendly, PDF & Email

Dans le cadre des programmes d’acquisition de corpus documentaires sous licence nationale lancés il y a 10 ans, les contrats signés avec les éditeurs prévoyaient initialement, que ceux-ci donnent accès aux ressources acquises via leurs plateformes respectives, pour une durée minimale de 5 ans, renouvelable ou non.

En parallèle, les équipes de l’Inist ont développé et alimentent la plateforme nationale ISTEX, infrastructure documentaire indépendante des plateformes commerciales. Pour leur part, les équipes de l’Abes ont signalé – dans le Sudoc ou dans les fichiers KBart mis à disposition via BACON, la base de connaissance nationale – principalement les accès aux ressources via les plateformes des éditeurs. En effet, au début, l’accès direct à un titre de revue ou d’ebook sur la plateforme ISTEX était impossible pour des raisons techniques. En cause, une différence de granularité : alors que le Sudoc et les KBart BACON signalent des titres de revues ou d’ebooks, ISTEX donne très massivement accès aux articles de revues et aux chapitres de monographies.

Or, depuis 2019, l’Inist a mis à disposition un nouveau service : la ‘revue de sommaire’. Grâce à ce dispositif, chaque ebook et chaque revue intégrés à la plateforme ISTEX disposent désormais d’une URL d’accès ‘générique’, basée sur un identifiant de type ARK, unique et pérenne.

Pour construire ce service, conçu dans le cadre d’un cercle vertueux de signalement des données, ce sont les fichiers KBart générés par l’Abes, après amélioration intégrale des livraisons des éditeurs, qui servent de point de repère pour la génération de la revue de sommaire ISTEX. Il est donc possible, dans les fichiers KBart comme dans les exemplaires Sudoc, de mettre en regard le titre de la publication et l’URL d’accès à la page de cette revue ou de cet ebook sur la plateforme ISTEX. A partir de cette page, l’utilisateur peut naviguer dans les différents chapitres ou articles (classés par années) et accéder aux contenus.

Une fois cette fonctionnalité en place, il a été envisagé, dans un premier temps, que le signalement via la plateforme ISTEX prendrait le relais au moment où les 5 ou 10 ans d’accès via la plateforme éditeur seraient passés. Cette décision impliquait :

  • dans BACON : suppression de tous les fichiers KBart ‘Licence Nationale’ avec URLs d’accès sur une plateforme commerciale et  remplacement par les fichiers KBart renvoyant vers la plateforme ISTEX.
  • dans le Sudoc :  remplacement des exemplaires Abes-Licence Nationale (avec URL d’accès et, le cas échéant, état de collection – correspondant à ce qui est disponible sur une plateforme commerciale) par des données ISTEX (URL ‘revue de sommaire’ et état de collection qui reflète ce qui a été chargé sur la plateforme).

Or, de nombreux établissements du réseau Sudoc, notamment ceux abonnés à titre individuel, ayant manifesté le désir de conserver les accès aux Licences Nationales sur les plateformes des éditeurs en même temps que l’accès sur la plateforme ISTEX, il a semblé pertinent pour l’Abes de laisser le choix aux bibliothèques, en procédant à un signalement ‘double’. Celui-ci reflète, d’une part, ce qui est accessible sur la plateforme ISTEX et, d’autre part, ce qui est disponible sur les plateformes des éditeurs.

En effet, ces données peuvent différer tout en étant complémentaires : certains articles ou chapitres n’ayant pu, pour des raisons techniques, être chargés sur ISTEX peuvent cependant être accessibles sur une plateforme commerciale. Par ailleurs, les titres cédés par un éditeur à un autre, donc parfois disparus d’une plateforme, mais restent accessibles sur ISTEX. Enfin, d’autres publications peuvent être mises à disposition en accès libre sur les plateformes des éditeurs et il serait dommage de ne pas signaler cet accès aux usagers.

De plus, ce dispositif présente un grand intérêt pour les corpus acquis dans le cadre du plan de soutien à l’édition française ou des négociations courantes en complément des archives acquises dans le cadre du projet ISTEX et accessibles à tous les bénéficiaires des licences nationales. Il s’agit notamment des années récentes de certaines publications de l’éditeur EDP Sciences, ainsi que des archives 2002-2012 de la Complete Freedom Collection (Elsevier).

Concrètement, qu’est-ce qui change à partir de janvier 2021 ? 

Pour la récupération des fichiers KBart dans BACON

Afin de laisser le temps nécessaire aux utilisateurs de BACON (membres des réseaux Abes et fournisseurs d’outils de gestion de la documentation électronique) de prendre en main cette nouvelle pratique, un triple signalement des fichiers KBart des corpus achetés en licences nationales sera disponible via BACON jusqu’au 1er septembre 2021

En plus des deux « nouveaux » fichiers pointant explicitement vers les plateformes ISTEX et éditeur, le fichier initial de chaque corpus -qui correspond à l’accès via la plateforme éditeur- continuera d’être proposé temporairement et, si besoin, mis à jour.

Pour la gestion des exemplaires dans le Sudoc

Deux exemplaires Abes-Licence Nationale seront créés dans le Sudoc, décrivant chacun la ressource sur la plateforme respective et fournissant les accès correspondants. Pour plus de clarté, un texte explicite remplace le lien “brut” dans chaque exemplaire.

Pour le signalement local

Les listes à disposition des usagers du Sudoc pour le signalement local seront également ‘doublées’. La création de nouveaux web-services permettra de générer automatiquement et dynamiquement deux listes de ressources, chacune avec ses spécificités : l’une correspondant au corpus sur la plateforme ISTEX, l’autre correspondant au corpus sur la plateforme de l’éditeur.

Quel calendrier ?

Le corpus Wiley sera le premier à bénéficier de ces évolutions. Les corpus seront ensuite mis à jour progressivement. Un message sera envoyé systématiquement afin de prévenir les établissements quand les modifications seront effectives.

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Partagez
Aller au contenu principal