Un bilan enthousiasmant du premier chantier CERCLES consacré aux autorités

Print Friendly, PDF & Email

Ce billet fait suite à un 1er billet, paru en 2018, consacré à ce chantier lors de son lancement.

La Bibliothèque Henri-Piéron, référence pour la psychologie universitaire

Bibliothèque Henri-Piéron
BU Henri-Piéron (Bibliothèques Université de Paris)

Aujourd’hui rattachée à la Direction Générale des Bibliothèques et Musées d’Université de Paris (qui résulte de la fusion des Universités Paris Descartes et Paris Diderot), la Bibliothèque Henri-Piéron a été fondée en 1889, en Sorbonne, au sein du premier laboratoire français de psychologie. Elle est ensuite devenue celle de l’Institut de psychologie de Paris lorsqu’il fut créé par Henri Piéron en 1921.

Ainsi la bibliothèque a mis ses collections au service de la psychologie scientifique depuis la naissance même de cette discipline universitaire. En 2017,  elle est nommée “délégataire” CollEx- Persée pour les domaines de la psychologie, de la psychanalyse, des sciences cognitives et des neurosciences, sur un programme qui comprend, entre autres, la création d’un plan national de conservation partagée des périodiques (“PCPsy”) et son prolongement numérique dans Persée, ainsi qu’une campagne d’enrichissement systématique des notices d’autorité des psychologues et de leurs institutions.Savante alliance de deux dispositifs

Soucieuse de “faciliter l’accès et de favoriser l’usage des collections de bibliothèques par les chercheurs”, ce qui est l’objectif premier de CollEx-Persée, la bibliothèque Henri-Piéron souhaite avant tout travailler sur les notices d’autorité afin de renforcer la visibilité dans l’écosystème IdRef de la production scientifique en psychologie et dans les disciplines connexes. Il s’agit de corriger, d’enrichir ou de créer, le cas échéant, les notices décrivant des personnes (les chercheurs en psychologie) et des collectivités (les universités, les congrès, les laboratoires), de relier à ces autorités les notices décrivant les ressources documentaires et enfin d’enrichir d’une indexation matière de qualité les titres de périodiques en psychologie.
Pour mener ce travail dans les meilleures conditions, la bibliothèque bénéficie, dès 2018, de deux dispositifs qui vont se compléter :

Premier bilan d’un chantier quadriennal (2018-2022)

Depuis son lancement en septembre 2018, le chantier est assuré au quotidien par Virginie Moreau qui a entièrement pris en charge trois des quatre sous-chantiers (B, C, Dvoir infra). Initialement assistée par la Correspondante Autorités de l’Université Paris Descartes, Geneviève Bilisko, elle travaille aujourd’hui en collaboration avec la cellule « Signalement » du Pôle Collections et les différents Correspondants Autorités de l’Université de Paris.
Le premier sous-chantier (A) est achevé et l’objectif globalement atteint, si l’on en juge par le rapport de l’Abes (cf p. 11) sur la qualité de l’indexation dans les PCP : le PCPsy ne compte que 7,3 % de notices sans indexation.

Pour mettre en place les chantiers B et C, une extraction du catalogue de la bibliothèque ciblée sur les cotes Dewey en psychologie et disciplines connexes a produit des listes de notices à vérifier, tandis que la consultation systématique des quatrièmes de couverture, avec leurs informations biographiques, aidait à bien identifier les auteurs et à désambiguïser les notices d’homonymes. Pour ce travail, Virginie Moreau a été le premier testeur de l’application Paprika créée par l’Abes.

Le bilan quantitatif se présente comme suit, mais ne saurait rendre compte de la réalité du travail accompli : le dédoublonnage, par exemple, n’est pas comptabilisé, alors qu’il est inévitable pour tout chantier concernant les autorités Personnes ou Collectivités.

  • chantier A : création de l’indexation Rameau et de l’indice Dewey dans les notices de périodiques en psychologie.
    • Terminé : 2 268 notices de périodiques ont été traitées.
    • Ce chantier a bénéficié d’un financement CollEx et a été réalisé par un prestataire.
  • chantier B : création, correction et enrichissement des autorités Personnes et amélioration des liens bibliographiques vers des autorités, dans les notices du Sudoc.
    • Terminé : 1 429 notices Autorités “Personne” ont été créées, 5 449 ont été enrichies. 14 412 liens ont été faits vers des notices bibliographiques.
    • La principale difficulté résidait dans le manque d’informations disponibles sur les auteurs et psychologues étrangers pour compléter la zone de note bibliographique A340 ou les dates biographiques.
    • Le “+” du chantier : un énorme travail a été réalisé sur les identifiants de ces personnes.
  • chantier C : création, correction et enrichissement des autorités Collectivités et amélioration des liens bibliographiques vers des autorités dans les notices du Sudoc.
    • En cours :
      • 436 notices Autorités “Collectivités – Congrès” ont été créées, 768 ont été enrichies
      • 39 notices Autorités “Collectivités – Université” ont été créées, 145 ont été enrichies
      • le travail porte désormais sur les créations et enrichissements de notices Autorités Collectivités, de type “ Laboratoires”
    • La principale difficulté du chantier réside dans la description des laboratoires, dont la “généalogie” est difficile à décrire, et pour lesquels il n’y a pas vraiment d’identifiant de référence.
    • Le “+” du chantier : le corpus de documents liés à ces autorités est majoritairement composé de thèses qui ne sont pas systématiquement associées à l’Université de Paris ; ainsi, le chantier bénéficie indirectement à d’autres établissements documentaires en psychologie, et la volonté de “faire réseau”, présentée comme un des objectifs du chantier CERCLES, prend tout son sens.
  • chantier D : catalogage des documents servant de sources à l’enrichissement des notices d’autorité (répertoires de psychologues, d’associations, de laboratoires français…), en lien avec un projet de cartographie des ressources en psychologie et psychanalyse.
    • Terminé : 56 notices de documents-sources ont été créées

La qualité du signalement, une notion centrale pour les bibliothèques d’Université de Paris

Visuel Université de ParisAujourd’hui, la Direction des Bibliothèques et Musées d’Université de Paris a mis en place une mission spécifique dédiée à la politique de signalement et dont l’objectif est de mettre à plat et de prioriser les choix et les pratiques de signalement, quels que soient les supports des documents et les outils utilisés. Elle va œuvrer dans la continuité de ce qui a toujours prévalu dans les deux structures documentaires aujourd’hui fusionnées (les SCD des universités Descartes et Diderot) : la qualité des données et du signalement documentaire en regard des priorités identifiées par l’établissement.

En témoignent l’intérêt porté à la formation des catalogueurs, le workflow de contrôle des notices assuré par les Correspondants Catalogage et Autorités, le développement de l’application informatique “VérifSudoc” (outil de diagnostic des notices traitées) et, pour finir, ce chantier CERCLES autour des données d’autorités, qui seront le pilier du catalogage par entités vers lequel nous amène la transition bibliographique.

Virginie Moreau, Université de Paris, DGDBM, Bibliothèque Henri-Piéron
Laurent Piquemal, Abes

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Partagez
Aller au contenu principal