Comment favoriser la co-construction d’applications au sein des réseaux de l’Abes ?

Print Friendly, PDF & Email
            Crédits Pixabay

Lors des Journées Abes 2019, la session parallèle  “Comment faciliter la co-construction d’applications au sein des réseaux de l’Abes ?” a donné l’occasion de présenter deux retours d’expériences :

  1. L’équipe ezPAARSE a montré comment les principes de contribution au logiciel libre ont été exploités lors de la co-construction d’ezPAARSE – logiciel destiné à l’analyse des logs d’accès aux ressources électroniques des bibliothèques – avec la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche, et au-delà. – voir la présentation

  2. L’équipe de « bibliothécaires-système » de la BU Vauban – Université catholique de Lille a souhaité partager ses développements autour d’ezLibrAPI, plateforme qui met à disposition des outils bibliographiques reposant, entre autres, sur les web services de l’Abes – voir la présentationvoir le poster

Par ailleurs, cette session était l’occasion de présenter les  principaux éléments de la nouvelle politique informatique ouverte de l’Abes et de recueillir les besoins et idées des membres des réseaux Abes afin de faciliter la co-construction d’applications – voir la présentation

La première proposition de l’Abes concerne l’ouverture des codes sources des réalisations de l’Abes et des établissements. Les échanges avec la salle ont confirmé la pertinence de cette proposition.

Voici la synthèse des besoins et idées recensés à l’occasion de cette session. Notons que, pour favoriser les interactions dynamiques avec la salle (environ 100 personnes),  l’outil Mentimeter a été utilisé.

Première question  : Quels outils pour exprimer et recenser les besoins ?

Réponse : un kanban des projets Abes ouvert aux utilisateurs constitue l’outil qui ressort en premier pour exprimer et recenser les besoins. En seconde position, arrivent ex aequo l’utilisation des tickets via GitHub et les Journées Abes.

A noter : à travers sa fonctionnalité « project boards », GitHub propose la fonctionnalité de tableau kanban. Le couplage « tickets GitHub » – nommés « issues » dans la terminologie GitHub – et « project board » permettrait de donner une première réponse concrète pour recenser des besoins.

Nous remarquons également que les Journées Abes sont un espace privilégié pour des discussions directes avec les acteurs concernés.

Seconde question  : Quels développements voudriez-vous partager ?

Voici la liste complète (dans le désordre) obtenue lors de la session :

  • EzLibrAPI
  • NumaHop
  • BiblioTouch
  • Lama+
  • Holdings
  • Délocalisation
  • Adria
  • BiblioLabs
  • Mir@bel
  • Contrôle qualité des notices, évolutif en fonction des évolutions des formats et de la transition bibliographique
  • Script de contrôle de la qualité des notices
  • Récupération des indices Dewey via classify.org
  • IdRef vers IdHAL
  • Connecteurs EndPoint SparQL
  • Scripts Koha
  • Gestion d’un cadre Dewey
  • Gestion d’exemplaires par application mobile
  • API SGBm

On peut se réjouir du grand nombre de développements déjà proposés lors de cette session ! Les participants sont invités à nous écrire pour préciser et échanger sur les modalités pratiques d’un partage du code via https://github.com/abes-esr

Troisième question :  Quels moyens pour communiquer sur les réalisations ?
Les outils de type blog, Twitter et Github ressortent parmi d’autres propositions.

En tant que blog utilisé par l’Abes pour communiquer au sujet des réalisations d’un point de vue technique / informatique, Punktokomo est déjà ouvert aux contributions des établissements des réseaux. Ce moyen de communication pourrait être avantageusement systématisé et devenir un réflexe pour les établissements souhaitant présenter leurs réalisations.

Par ailleurs, rappelons que l’Abes met progressivement en place les méthodes Agiles pour faciliter les développements des applications. Dans ce cadre, les revues de sprints  constituent des opportunités pour faciliter la co-construction d’applications. Ce sont des moments privilégiés où des utilisateurs au sein des réseaux de l’Abes pourraient être invités pour assister à des démonstrations et apporter leurs retours sur les applications pendant les phases de développement. Ce type d’interactions permettrait une prise en compte plus rapide des retours utilisateurs mais également une meilleure appréhension des besoins du terrain par les équipes Abes.

A la dernière question ouverte : Aurions-nous oublié quelque chose ? – on relève les propositions suivantes :

  • L’Abes comme fournisseur de plateforme d’hébergement d’applications développées par le réseau
  • Avenir du protocole PICA utilisé par CBS ?
  • Serveur SRU et WinIBW
  • Webinaires techniques
  • Mènerez-vous une réflexion sur la pérennisation de tous ces développements ? Comment survivre au départ d’un développeur ?

Voici quelques éléments de réponses et précisions :

  • la mise en service d’une plateforme d’hébergement et la pérennisation des développements sont des questions complexes qui nécessitent des réflexions plus poussées
  • l’Abes n’est pas en capacité de répondre à la question concernant l’avenir de PICA (protocole utilisé par CBS) : il s’agit justement de l’objet d’études sur le futur des flux dans le SI de l’Abes, présenté par ailleurs lors des Journées Abes – voir la présentation – voir la vidéo.
  • les propositions ou besoins concernant SRU et WinIBW seront à préciser 
  • l’idée de webinaires techniques s’inscrit dans une proposition qui sera prochainement mise en œuvre dans le cadre des J.e-cours.

Nous remercions encore les participants à cette session parallèle très riche et comptons sur les « bibliothécaires système » des réseaux pour co-construire les applications de demain mais aussi pour « co-construire la meilleure manière de co-construire » !

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Tweetez
Partagez
Partagez