IdRef : ORI-OAI, première application externe cliente

La plate-forme ORI-OAI, conçue pour gérer la production numérique institutionnelle d’établissements de l’Enseignement supérieur et de la recherche, propose une nouvelle version du module ORI-OAI-md-editor (version 1.8.3). L’une des nouvelles fonctionnalités de l’outil permet, tout en restant connecté à ORI-OAI, de rechercher, trouver ou créer dans IdRef les autorités Personnes, Collectivités, etc. nécessaires à la description catalographique des thèses.

Pour récupérer cette nouvelle version, il suffit de faire un checkout du module ORI-OAI-md-editor depuis la version 2.0 du projet ORI-OAI.

Principes et fonctionnements

Le principe est similaire à celui utilisé dans l’interfaçage de STAR à IdRef : si un n°PPN est requis dans un champ du formulaire de thèse, l’icône « Lier à l’autorité Sudoc »  est proposée. Ce lien ouvre l’application IdRef dans une iframe (fenêtre intégrée à la page de travail). Le cartouche de recherche est préparé pour que l’opérateur lance la recherche.

Si la recherche est fructueuse, il suffira de cliquer sur le bouton « Lier la notice » en bas de la notice. Alors l’iframe se ferme. Le formulaire de thèse revient en avant-plan et les données utiles sont maintenant présentes dans les champs à remplir.

Dans le cas où l’autorité recherchée n’existe pas encore dans le référentiel, il convient de la créer. Cela se fait avec beaucoup de facilité puisque les données présentes dans la fiche de thèse et intéressant l’autorité sont pré-remplies automatiquement : PPN, date de naissance, nom, prénom, etc. A l’inverse, si les données sont saisies durant la création de l’autorité, elles seront poussées dans les champs correspondants du formulaire TEF d’ORI-OAI lors du liage.

Comprendre le workflow 

ori01

ori-02

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ori-03

ori-04

ori-05

ori-07

Qui est concerné ?

Cette fonctionnalité est déjà en production à Valenciennes. Tous les établissements qui référencent leurs thèses depuis ORI-OAI peuvent utiliser ce service, comme par exemple, l’Université de Lorraine, l’Université Lille 1 Sciences et Technologies, l’Université de Rennes 1, l’Université Paris 2 Panthéon-Assas…

Jacques Brassart, coordinateur fonctionnel du projet ORI-OAI,

Yohan Colmant, coordinateur technique du projet ORI-OAI

Le Sudoc sur le Web de données… Un petit pas de plus

Début juillet l’ABES annonçait la publication des 10 millions de notices bibliographiques du Sudoc sur le Web de données. Le seul bémol étant l’impossibilité d’obtenir la version sémantique de ces données via l’interface classique.

Afin d’harmoniser l’indexation par les moteurs de recherche une page canonique a été définie dans cette interface.
L’url canonique est donc déclarée dans l’entête des pages HTML <head>… </head>
Exemple :

<link rel=’canonical’ href=’http://www.sudoc.fr/153472472/’&gt;

…avec en prime le lien de relation logique  vers la variante RDF de la notice.
Exemple :

<link rel=’alternate’ type=’application/rdf+xml’ href=’http://www.sudoc.fr/153472472.rdf’/&gt;

En parallèle, l’URL canonique apparaît désormais dans la notice consultée.
La première ligne de chaque notice indique son identifiant pérenne et non plus le seul numéro ppn
Exemple d'identifiant pérenne de notice

Que les amateurs du script SUDOC+  se rassurent, symac  a eu le temps de le mettre à jour !

IAN