CERCLES : un corpus supplémentaire

L’expérimentation CERCLES (Correction et Enrichissement par le Réseau de Corpus de LEnseignement Supérieur) s’est construite à partir de la demande formelle de 4 établissements, qui portaient un projet sur un corpus bien défini. Pourtant, il y a déjà deux ans, avant même que ces demandes soient formulées, la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH) de Paris avait émis le souhait de participer à un travail collaboratif d’enrichissement des notices Sudoc, si d’aventures l’ABES mettait en place un tel dispositif.

Un corpus supplémentaire

by Horia_Varlan_CC_BY_2_0_via Flick’r

La finalisation de cette participation a duré un petit plus de temps qu’avec les 4 établissements déjà cités dans les précédents billets, mais aujourd’hui, la FMSH a bel et bien rejoint le dispositif, comme prévu dès l’origine, et a commencé son travail, en suivant les mêmes méthodes et consignes que ses « co-cerclés » : signature de l’acte d’engagement, définition des axes d’enrichissements, complétude d’un journal de bord collaboratif.

Voici le détail de son engagement dans CERCLES :

Fondation Maison des Sciences de l’Homme

  • Corpus : e-books Cambridge University Press – 877 notices
  • Période de travail : février 2015 – mai 2015
  • Responsables du chantier : Jeanne Longevialle et Fabrice Mouillot
  • Référents ABES : Ilhem Addoun Poliakow
  • Points forts du chantier : création ou amélioration des liens 452, 6XX, 7XX ; création des notices d’autorités et de collection électronique manquantes ; émission des demandes de numérotation ISSN.
  • Méthodologie : pas de division du travail en « type de correction », chaque notice est traitée et enrichie dans sa globalité.
  • Les « + » du chantier :
    • collaboration avec l’éditeur en amont pour qu’il fournisse des notices conformes aux demandes du Sudoc
    • création d’un script
  • L’apport de l’ABES :
    • constitution d’un ficher témoin, pré-chantier, pour pouvoir établir ensuite un différentiel
    • expertise, conseil et dépannage

Quels sont donc les corpus pris en charge ?

Les 5 corpus CERCLES (au 01/05/2015)

Comment participer à CERCLES ?

Rappel de la consigne :

Si vous souhaitez intervenir sur des notices d’un des corpus CERCLES, vous le pouvez, à condition d’en informer l’établissement en charge du corpus, avant toute action, et d’y travailler de concert avec lui.

Un très bel exemple de collaboration s’est ainsi mis en place, entre le SCD de Picardie et le SID2 Grenoble, sur le corpus Cairn : Grenoble s’est chargé d’une partie des créations des notices de collection liées aux notices d’e-books pris en charge par Amiens.

Ce corpus, très volumineux (près de 5000 notices à traiter), aurait besoin qu’un autre établissement s’associe au SCD de Picardie. Y aurait-il des volontaires ?

Il est temps de réfléchir ensemble à l’organisation du dispositif CERCLES  au-delà de la période d’expérimentation. Il semble remporter l’adhésion des établissements Sudoc : des établissements nous ont déjà fait part de leur envie d’y participer. Il serait logique que le dispositif soit maintenu, élargi et qu’il trouve sa place dans le fonctionnement normal du réseau Sudoc. Quel rôle souhaiteriez-vous que l’ABES endosse ? Pensez-vous qu’elle devrait assurer, en plus de la coordination, l’expertise sur les données, sachant que celle-ci se retrouve de plus en plus dans un réseau où les compétences des catalogueurs pourraient être mieux exploitées ? Seriez-vous favorable à une intégration à CERCLES par parrainage, où un établissement actif du dispositif dirigerait le travail d’un nouveau-venu ? Devrait-on créer la fonction « correspondant CERCLES », ou renforcer d’une mission « contrôle qualité » la fonction du correspondant catalogage ?

Les Journées ABES nous donneront l’occasion d’engager le débat, avec la séquence « Actualités » (qui proposera un bilan du dispositif) et l’atelier collaboratif « JABESCamp », où chacun pourra partager son avis. Mais d’ores et déjà, les commentaires que vous déposerez sous ce billet alimenteront la réflexion.